Émeutes en France : 150 arrestations suite à la mort de Nahel, abattu par un policier

PARIS-Alors que les enquêtes se poursuivent sur la mort d’Alhousseine Camara, jeune guinéen tué il y a deux semaines à Angoulême par un policier dans un incident routier, un agent de la police française vient de commettre une nouvelle bavure meurtrière.

Nahel, un jeune français qui serait d’origine algérienne, a été abattu par un policier alors qu’il tentait d’échapper à un contrôle routier de routine, dans la nuit de mardi à mercredi 28 juin. Un crime (de trop) qui a suscité une vague de protestation violente à Nanterre et dans certaines villes de l’Hexagone.

Selon la BBC, au moins 150 personnes ont été arrêtées, mercredi soir, dans toute la France lors d’une deuxième nuit d’émeutes déclenchée par la fusillade mortelle par la police d’un conducteur de 17 ans.

A Nanterre, épicentre de la contestation, où Nahel a été abattu, des véhicules ont été incendiés et des policiers ont tiré des gaz lacrymogènes.

Emeutes en France (Nanterre), crédit photo BBC

Dans la banlieue de Mons-en-Barœul à Lille, des personnes ont fait irruption dans la mairie et déclenché des incendies. « une nuit de violence insupportable contre les symboles de la république », selon le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanian.

« Un jeune garçon, Nahel, a été tué il y a deux jours, et cela a suscité beaucoup d’émotion. L’émotion qui accompagne la mort d’un jeune homme exige révérence et calme, et c’est ce que le gouvernement a demandé », a déclaré pour sa part, Emmanuel Macron, le président français.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 29 juin 2023 10:35

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_