Le gouvernement français interdit TikTok en Nouvelle-Calédonie

L’état d’urgence décidé par le gouvernement en Nouvelle-Calédonie permet aux autorités de déployer des mesures de sécurité exceptionnelles, dont le déploiement de forces armées… et l’interdiction de TikTok. Une première sur le territoire français.

Depuis deux jours, la Nouvelle-Calédonie est en proie à de violentes émeutes qui ont provoqué la mort de quatre personnes, dont un gendarme. L’exécutif a proclamé l’état d’urgence sur l’archipel français du Pacifique, il est actif depuis 20h heure de Paris.

État d’urgence en Nouvelle-Calédonie

« Toutes les violences sont intolérables et feront l’objet d’une réponse implacable pour assurer le retour de l’ordre républicain », a expliqué l’Élysée qui appelle à la « reprise du dialogue politique », alors que le projet de réforme constitutionnelle a été rejeté par les indépendantistes.

À la suite d’une cellule interministérielle de crise, Gabriel Attal a déroulé les mesures pour sécuriser le territoire : couvre-feu, déploiement de forces armées dans les ports et à l’aéroport, perquisitions administratives, assignations à résidence…

Louis Le Franc, le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, a « interdit » TikTok, comme l’a confirmé le Premier ministre.

La faisabilité technique de cette interdiction reste encore à déterminer. C’est la première fois que le réseau social se voit ainsi interdire en France pour des questions de sécurité.

01net

Créé le 16 mai 2024 08:06

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: