Transition guinéenne: La junte veut « dissiper » les doutes…

CONAKRY-Où en est-on véritablement dans la mise en œuvre du chronogramme de la transition fixée à 24 mois ? Quatre mois après le déclenchement du compte à rebours pour le retour des civils au pouvoir, un flou entoure le niveau d’exécution des dix points du chronogramme consolidé et validé par la CEDEAO. Ce manque de lisibilité doublé d’un déficit de communication suscite des inquiétudes dans le landerneau politique.

Alors que les craintes d’un glissement du calendrier initial se font sentir de plus en plus, la junte veut « dissiper les doutes » et rassurer les acteurs impliqués dans le processus du retour à l’ordre constitutionnel.

C’est dans ce cadre que le Premier ministre Dr Bernard Goumou rencontre ce jeudi 27 avril 2023 les chefs des coalitions politiques ayant pris part au premier round du dialogue organisé entre le 24 novembre et le 15 décembre 2022. Des lettres ont été adressées dans ce sens aux dirigeants de ces coalitions considérées comme « pro-junte », a-t-on appris.

Certains dirigeants de ces blocs politiques ont montré des signes d’agacement ces dernières semaines, lorsque le Gouvernement a entamé des négociations « parallèles » avec les forces vives de Guinée.

Dans une interview accordée récemment à notre rédaction, Bah Oury a interpelé les autorités.

« Le ministre de l’administration du territoire devra faire le point, dans les prochaines semaines pour nous situer sur l’état d’avancement du plan national relatif au recensement administratif à vocation d’état civil. C’est extrêmement urgent, c’est extrêmement important. Nous tous avons besoin d’informations », a lancé le leader de l’UDRG.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 27 avril 2023 04:13

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: