Tombolia Foté précise : « Cette histoire n’a rien à voir avec mon soutien à Takana ou au concert du 05 septembre… »

CONAKRY- C’est une affaire privée qui s’est retrouvée sur la toile. L’artiste Minkael Tombolia Foté est sommé par son concessionnaire de libérer sa maison. Sur les réseaux sociaux, cette affaire a pris des tournures subjectives. Certaines langues fourchues sont allées très vite en besogne déclarant que si l’artiste qui a une « mobilité réduite » a été sommé de déguerpir, c’est bien parce qu’il a affiché son soutien à Takana Zion et au concert prévu le 05 septembre, date d’anniversaire de la deuxième année du CNRD, la junte au Pouvoir en Guinée. « Faux », rétorque l’artiste joint au téléphone par Africaguinee.com. Explications.

AFRICAGUINEE.COM : On apprend que votre concessionnaire vous a sommé de quitter sa maison. Qu’en est-il concrètement ?

MINKAEL TOMBOLIA FOTÉ : Effectivement, mon concessionnaire m’avait eu au téléphone il y a une semaine de cela pour me dire de quitter la maison sans préavis. Il a fallu que j’insiste pour qu’il me donne un mois de préavis. Donc, il m’a demandé de rester jusqu’au 29 septembre 2023 en attendant de trouver un logement. La cause, il me dit qu’il veut installer sa sœur qui vit au village. Face cette situation, j’ai appelé le monsieur qui était l’intermédiaire entre lui et moi, un certain Baldé pour lui dire de plaider pour moi auprès du concessionnaire. Car je ne lui dois pas d’arriérés, je suis un artiste, je loge seul, je ne fais pas du bruit, je ne gêne pas le voisinage. Mieux, je suis une personne qui vit avec un handicap, en plus nous sommes en saison pluvieuse. Donc, voyant tous ces facteurs, ce n’est pas facile de trouver un logement. Mais à chaque fois, l’intermédiaire me disait qu’il a parlé à son boss, mais que ce dernier n’accepte pas.

Certains disent que c’est parce que vous soutenez le concert de Takana Zion le 5 septembre qu’on vous a sommé de libérer la maison. Est-ce le cas ?

Dire que c’est parce que j’ai soutenu Doumbouya, honnêtement ce n’est pas le cas. Ce n’est pas parce qu’il m’a demandé de quitter chez lui que je vais mentir. Il ne m’a pas dit de quitter chez lui parce que tu as soutenu le CNRD ou parce que tu as soutenu Takana Zion. Non, il n’a pas dit ça honnêtement. Il faut que ce soit clair, il n’a pas dit ça. L’argument qu’il a placé pour me dire de quitter chez lui, c’est de dire qu’il veut envoyer sa sœur du village et qu’elle va occuper là où je suis.

Mais moi-même je ne voulais pas que cette affaire se retrouve sur les réseaux sociaux. Je suis un homme digne. Ça fait plus d’une semaine, vous pouvez vérifier sur ma page, sinon je pouvais mettre ça sur ma page et faire du bruit. Au fait, j’ai expliqué mon problème à un de mes Grand qui, a à son tour expliqué ça quelque part. Donc l’information est sortie comme ça. Les gens ont vite fait un lien avec les préparatifs du 5 septembre, parce qu’on a fait des publications par rapport à Takana. Les gens ont créé un lien entre ces deux événements sinon, pour être sincère cela n’a rien à voir.

Il y a une de vos publications datant de 2022 qui inonde les réseaux sociaux. Vous disiez avoir une maison à Coyah. Voulez-vous dire que c’était une blague ?

Non, ça c’était du buzz. Vous savez, nous les artistes, le buzz fait partie de notre vie. Parce que si à chaque fois, on parle de toi cela va te permettre d’avoir de la visibilité. Au fait, c’est quand j’ai eu un logement à Coyah, parce qu’à l’époque j’étais à Tombolia, j’ai essayé de faire une publication disant que j’avais construit, sinon ce n’est pas ma maison. Je n’ai pas construit. C’est la photo d’une maison que j’ai prise sur Facebook.

Certaines personnes même s’étaient moquées de moi pour dire ‘’la maison qui se trouve à Sonfonia s’est déplacée jusqu’à Coyah’’. Je pensais que les gens avaient compris, mais jusqu’à présent il y a des gens qui pensent que j’ai une maison. Je n’ai pas de maison et je n’ai pas encore les moyens pour construire actuellement. C’était une blague. Mais là, mon problème actuel, ce n’est pas une blague, ce n’est pas du buzz. C’est une réalité. Mais ça n’a rien avoir avec le concert du 5 septembre.

Avez-vous un appel ?

Oui effectivement ! Je veux un logement de deux chambres, un salon plus une douche interne. Mais  il y a un sérieux problème de logement  à Conakry, les maisons son très chères. A Coyah je payais les deux chambres, salon, douche à 550 000 GNF le mois.  Les maisons qu’on me propose vers km 36, Tombolia… coûtent au-delà de 1 500 000 Gnf. Je ne peux pas payer ça. C’est pour cette raison que j’étais parti jusqu’à Coyah pour loger.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 29 août 2023 21:40

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces