Suspendu de l’UDG, Soriba Sorel réplique et charge son président Mamadou Sylla…

23514
CONAKRY- Après avoir été suspendu pour ‘’faute lourde’’ par le président du parti (le richissime homme d’affaires Mamadou Sylla), Soriba Sorel Camara qui était jusque là Secrétaire de l’Union Démocratique de Guinée (UDG)) estime que son président est "un habitué des faits qui marchande leur parti", a constaté Africaguinee.com.  
 
Interrogé ce matin par notre rédaction, M. Camara revient ici sur les circonstances qui auraient abouti à sa suspension. Nous vous proposons ici l’intégralité de sa version…    
 
‘’[I]Même moi, j’ai été surpris de la lecture de la suspension par le biais de sa radio. En effet, c’est suite à ma visite samedi dernier au siège du RPG arc en ciel, pour aller exprimer le soutien de notre parti qui est allié au RPG et qui est sur la même liste de députation que le  RPG. Alors mon président, lui (Mamadou Sylla), il est obsédé par le poste de 1er vice-président de l’assemblée. Il dit que ses députés ne voteront pour le candidat proposé par le RPG M. Koly Kondiano qu’à condition qu’il obtienne le poste  de 1er vice-président.   Il m’a dit : « Sorel compte tenu de cela, je ne veux  pas que tu prennes une décision tant que nous n’avons pas ce que nous demandons». 
 
Alors Samedi soir, le président de la république devait recevoir tous les députés de la mouvance pour aplanir les choses. Mais les bruits couraient déjà qu’il y a une dissidence de l’UDG qui réclame des postes. Et qu’au cas où il n’obtenait pas les postes, il préférerait d’autres alternatives. Etant donc secrétaire général du parti, je suis allé donc apporté le soutient du parti au président de la république et au candidat  du RPG. C’est ça l’option de notre alliance. Le protocole d’alliance qu’on a signé dans le cadre des élections législatives, il n’y avait nulle part dans les articles qu’en cas de victoire, il y aura de partage de postes.
 
Le président (Mamadou Sylla, ndlr) est allé jusqu’à dire qu’il y a un deal qu’il est e train de négocier avec le président, il est allé jusqu’à dire que c’est lui qui financé des milliards, il est allé jusqu’à dire que le RPG ne lui a jamais donné quelque chose. 
 
Donc, il était à Boké, on a tout fait pour le joindre au téléphone, mais  vainement. Suite au compte rendu de la coordinatrice nationale du RPG (Nantenin Chérif Konaté,Ndlr) lors de la réunion des députés avec le président de la République sur la clarté de ma communication, qui a satisfait tout le monde, il m’a appelé au téléphone pour dire qu’il m’a défendu de ne pas parler. 
 
Par la suite, il a pris la  décision par téléphone dans sa radio pour faire un communiqué me suspendant. En violant tous les principes démocratiques à cet égard, car un Secrétaire général du parti, pour le suspendre, il faut l’avis du bureau politique et valider par le congrès national. Il a pris la décision de lui-même en disant que le statut l’autorise à prendre une décision entre deux congrès. Mais je crois que c’est l’analphabétisme qui fait ça, sinon, il y a un bureau politique qui fonctionne. Il dit que le parti lui appartient et que d’ailleurs tous ceux qui sont du parti sont ses travailleurs. Si vous remarquer sur la liste des députés qu’il a présenté, il n’a aligné que sa famille, son fils, sa femme, ses frères ; ceci et cela.
 
Je vois  un esprit de déviationnisme dans sa mentalité. Il est habitué des faits, quand on était aux forces vives, à la limite des actions pour les conclusions, il nous a amené à l’ANR de Bah Ousmane. Alors c’est un habitué des faits. Il commence à être fréquenté par les caciques de l’opposition pour lui demander  qu’au cas où il n’obtenait pas le poste de vice président, de voter le candidat de l’opposition contre le candidat du RPG.
 
Moi je ne peux pas cautionner cela, car nous nous sommes engagés dans une alliance et c’est en cela que j’ai agi. Tant qu’il ne revient pas sur la ligne normale, tant qu’il ne se taille pas au poste de vice président, pour voir s’il le mérite ou pas, tant qu’il ne cesse pas de marchander le parti, tant qu’il ne sort  pas le parti de son option familiale, tant qu’il veut imposer la dictature, je ne serais pas d’accord avec  lui. Je ne vois pas d’autres alternatives, en tout cas moi je suis du RPG arc en ciel [I/].
 
Nous y reviendrons.
 
  Propos recueillis par Dillo Boubacar 1 
   Pour Africaguinee.com
   Tel : (00224) 664 93 51 32
 
Créé le 19 décembre 2013 12:09

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces