Processus post-électoral en Guinée : « la France n’a pas à s’y ingérer » (Quai d’Orsay)

quais_dorsai

PARIS-En attendant la proclamation des résultats définitifs du scrutin législatif en Guinée,  les autorités françaises suivent de très près la situation politique dans le pays.

Mardi déjà, dans une déclaration parvenue à notre rédaction, Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d'Orsay a déclaré que « ce processus est en voie d'achèvement et on attend effectivement la proclamation des résultats par la cour suprême ». Tout de même, il a rassuré que « la France n'a pas à s'y ingérer ». C'est un processus qui relève des autorités guinéennes, et ce sont elles qui doivent le mener à son terme. Ce que l'on constate aujourd'hui, c'est que les acteurs politiques guinéens font preuve de responsabilité, et c'est positif », a ajouté le porte-parole du Quai d'Orsay.

Evoquant le contenu du rapport des observateurs de l'union européenne dans le processus électoral guinéen, Monsieur Lalliot rappelé qu'il relève de ''leur'' mission d'observer ce processus et de l'évaluer en fonction des standards démocratiques internationaux.

Cependant poursuit-il, « ce rapport des observateurs de l'Union européenne sera donc très important aux yeux de la communauté internationale ».

Récemment, au lendemain du scrutin électoral, cette mission qui est présente dans le pays depuis le 22 août dernier, dans son rapport préliminaire, a relevé des irrégularités tout en épinglant certains membres du gouvernement d'avoir usé des ''moyens de l'administration en battant campagne pour le parti au pouvoir''.

Aliou BM Diallo

Pour Africaguinee.com

(+224) 664 93 46 24
 

Créé le 24 octobre 2013 18:31

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces