Patronat guinéen : A peine élu, Ansoumane Kaba décline ses priorités

CONAKRY- Le premier ministre Bah Oury a présidé ce samedi 20 avril 2024 l’Assemblée Générale constitutive de la Confédération Générales des Entrepreneurs de Guinée (CGE-GUI). Cet important rendez-vous pour le secteur privé a permis l’élection d’un nouveau bureau exécutif du patronat guinéen pour les quatre prochaines années. Durant les assises, l’assemblée a choisi à l’unanimité l’opérateur économique et patron de l’entreprise Kaba Guiter pour diriger les rênes de la Confédération générale des Entrepreneurs de Guinée (CGE-GUI) patronat guinéen.

A peine élu, Ansoumane Kaba connu sous le nom de Kaba Guiter a décliné ses priorités. Dans sa prise de parole devant un parterre d’invités, le tout nouveau président de la Confédération Générales des Entrepreneurs de Guinée (CGE-GUI) a annoncé que sa mission sera axée particulièrement autour du dialogue entre l’autorité publique et le patronat en vue de résoudre les problèmes auxquels les entreprises privées guinéennes sont confrontées.

« Les entreprises rencontrent d’énormes difficultés. Notre priorité en tant qu’organisation patronale, c’est de voir ces difficultés faire l’objet d’échanges avec le gouvernement, particulièrement avec les ministères techniques. La CGE-GUI plaide donc pour la mise en place d’un cadre de concertation, premièrement avec la douane pour réfléchir et apporter des solutions aux difficultés qui obligent souvent certains opérateurs à contourner notre port au profit des ports des pays voisins. Ainsi, nous pourrons par la concertation faire des réformes qui contribueront à restaurer la confiance au sein de la communauté des opérateurs économiques.

Deuxièmement pour les impôts, la CGE-GUI plaide pour la mise en place d’un cadre de concertation à l’effet de prendre en compte les préoccupations du secteur privé dans l’élaboration des différentes lois fiscales et favoriser ainsi les réformes dont notre économie a besoin. Troisièmement, avec le commerce. Nous saluons l’existence du tribunal du commerce mais nous devons aller au-delà en mettant en place la cour d’appel de commerce voire même la cour de cassation du commerce. Dans les instances de ces Cours, les professionnels du secteur privé devront siéger en tant que juges consulaires aux côtés des juges professionnels », a décliné Ansoumane Kaba.

Le chef du Gouvernement de transition a fait savoir à l’assemblée que le pouvoir politique n’est utile et durable que lorsqu’il instaure une qualité d’alliance stratégique forte avec le monde économique. C’est pourquoi, Amadou Oury Bary a tenu à promettre aux nouveaux dirigeants du patronat guinéen que son gouvernement leur apportera tout le soutien qu’il faudra pour mieux développer la Guinée.

« Nous sommes tenus de vous accompagner, de vous aider, parce qu’en vous accompagnant nous accompagnons la Guinée toute entière pour qu’il y est plus de richesses, plus de travail, plus de bien-être et plus de partage de ce qui peut être produit dans notre pays. La fixation des grandes lignes du budget national, l’organisation de certaines activités de l’Etat ne doivent pas être faites en dehors des concertations préalables avec des acteurs notamment les entreprises, les sociétés civiles… c’est une condition essentielle pour parvenir à une acceptation commune des lois de la république qui font la stabilité et la pérennité de ce qui est en train d’être mis en œuvre », a annoncé le premier ministre tout en invitant le patronat guinéen d’être à tout moment prêt à répondre aux sollicitations du gouvernement.

« Vous aurez une oreille attentive, nous allons vous solliciter le plus souvent parce qu’il est de notre mission de travailler avec vous avant qu’on ne puisse prendre des décisions », a lancé Bah Oury.

Le président de la Coordination nationale des Fulbhè et Haali Pular de Guinée a à son tour félicité le nouveau président de la Confédération Générales des Entrepreneurs de Guinée (CGE-GUI) patronat guinéen pour son élection. Plus loin, Elhadj Alseny Dalaba Barry rassure monsieur Kaba qu’il aura le soutien de tous les opérateurs économiques guinéens durant son mandat.

« Nous félicitons monsieur Ansoumane Kaba et nous rappelons que tous les opérateurs économiques guinéens comptent sur lui. Désormais, vous allez travailler entre trois entités, les opérateurs économiques, les travailleurs et les syndicats ainsi que le patronat. Donc vous devez tout faire pour ne pas faire pleurer ni les travailleurs, ni les opérateurs économiques encore moins le gouvernement. Tous les opérateurs économiques sont derrière monsieur Ansoumane Kaba et à partir de maintenant c’est lui seul qui va porter notre voix jusque devant le gouvernement », a fait savoir El Hadj Alseny Dalaba Barry.

De son côté, avant de décliner les défis urgents auxquels le patronat guinéen doit s’attaquer, Kerfalla Camara KPC dit être satisfait de voir enfin l’unification du secteur privé guinéen autour d’un seul patronat qui pourra désormais défendre leurs intérêts.

« Notre défi sera de continuer de défendre le secteur privé guinéen en vue de participer au côté du gouvernement au développement de notre pays, attirer les investisseurs étrangers à venir en Guinée. En plus, nous allons complètement assainir notre milieu pour permettre à la population guinéenne de profiter au maximum », a promis Kerfalla Camara KPC.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le 20 avril 2024 16:40

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,