Paix et cohésion sociale en Guinée : Clôture du Forum National Inter-religieux organisé par le CNT

293490117_733318351268641_4292869926761591926_n

CONAKRY-Au terme des deux jours d'échanges, de débats à travers des panels, le Forum National Inter religieux initié par le Conseil National de la Transition (CNT) dans le cadre de la promotion de la paix et la cohésion sociale, a été clôturé ce vendredi 16 juillet 2022 dans la salle du 28 septembre du palais du peuple. 


La cérémonie de clôture a été rehaussée par la présence du ministre délégué à la Défense Aboubacar Sidiki Camara "Idi Amin", représentant le premier ministre et le ministre Directeur de cabinet de la Présidence Djiba Diakité, venu au nom du chef de l'Etat, Président de la transition. Elle a été notamment ponctuée par des discours, la signature d’une déclaration commune par les participants (voir document en bas de l'article) et la remise de satisfécits aux 200 participants, a-t-on constaté sur place.

Dans son allocution, le porte-parole des chefs religieux (musulmans et chrétiens), a indiqué que l’organisation du forum national inter religieux entre dans le cadre de la promotion de la paix et la cohésion sociale. Selon le Révérend Pasteur Julien Akoye Grovogui, les apports intellectuels et connaissances religieuses de masse de personnes cultivées ont permis aux participants de cerner la réalité se trouvant autour de la problématique de la cohésion sociale, du vivre ensemble et de la cohabitation inter religieuse en Guinée, mais également des pistes de solution pour leur effectivité.

"Nous retenons de ces deux jours que toutes les religions sont synonymes de paix et de cohabitation pacifique et qu'aucune parmi elles ne prône le contraire. Les différents discours et exposés des panélistes nous ont amplement appris, en s'appuyant sur les versets coraniques et bibliques et les récits prophétiques les fondements religieux et historiques de la cohabitation interreligieuse, la nécessité et l'importance de la cohésion sociale, du dialogue, du pardon et la solidarité, l'amour et la tolérance entre les filles et fils de la Nation en dépit des différences religieuses et culturelles", a déclaré le porte-parole des participants.

Les religieux ont par ailleurs invité les autorités à promouvoir l'égalité et la justice entre les fils de la Nation, de travailler exclusivement dans l'intérêt supérieur du peuple et d'orienter toutes les décisions concernant le pays. Ils ont aussi soulevé les difficultés qui entravent leur vocation. C'est le cas du manque de soutien et la pauvreté de la plupart d'entre eux. "Des manquements qui peuvent entraîner chez certains une déviance ou une incapacité à assumer efficacement leur responsabilité. Ils sollicitent un accompagnement suffisant des autorités religieuses par le gouvernement", a-t-il ajouté. 

De son côté, le Président du Conseil National de la Transition a apprécié le déroulement de ce forum ponctué par des réflexions sages et des recommandations. Il a ensuite indiqué que les saintes écritures prescrivent que les adeptes religieux doivent s'efforcer d'obéir les lois et respecter l'autorité de l'Etat.

"Cet effort collectif qui renforce le tissu social de la communauté reste le ciment le plus puissant de la paix et de la cohésion de la collectivité", a lancé Dr Dansa Kourouma qui a par ailleurs montré sa volonté à accompagner la requête des religieux pour l'amélioration de leurs conditions de vie et de travail. 

De leur côté, les délégations étrangères ayant pris part à ces deux jours d'échanges fructueux ont exprimé leur satisfaction pour l'organisation de ce forum. Leur porte-parole, Dr Alhousseine Diakité a, au nom des trois délégations, exprimé un sentiment de reconnaissance et de profonde gratitude à l'endroit des autorités guinéennes et particulièrement au Président du CNT Guinée pour l'initiative et le bon déroulement de ce forum. 

S'exprimant aux noms du Président de la Transition et de son Premier ministre chef du gouvernement, le Général à la retraite, ministre délégué à la Défense a tout d'abord rappelé que ce dialogue inter religieux est une initiative du Président de la Transition, chef de l'Etat, que le CNT a organisé en vue de prôner la paix, la cohésion sociale pour la contribution de nos chefs religieux.

En République de Guinée, majoritairement musulmane et chrétienne, il n'y a pas un problème inter religieux. Les deux religions s'unissent plutôt pour que leurs brebis puissent rentrer dans le même enclos a-t-il entamé dans son discours.

"En République de Guinée, majoritairement musulmane et chrétienne, nous n'avons pas un problème inter religieux. Les deux religions s'unissent plutôt pour que leurs brebis puissent rentrer dans le même enclos. (…) J'appelle les deux religions à se donner la main pour nous éduquer, nous éclairer, nous rappeler que vous n'avez de temps que celui de Dieu. Vous étiez appelés avant (Al mouminoune, les croyants, ndlr).

Aujourd'hui, c'est ce manque d'éducation qui fait qu'il y a des problèmes. Rappelez-vous quand le Khalif Oumar a été désigné, il a refusé parce qu'il a peur de Dieu. Aujourd'hui, on n'a pas peur de la responsabilité parce qu'on ne craint pas Dieu. Aidez-nous à craindre Dieu. Lorsque vous et nous allons prendre le droit chemin, quand les dirigeants et les religieux seront droits, le peuple sera droit.

Vous n'avez pas de partie pris, soyez justes. Dites-nous que nous sommes des frères. On n'a pas de communauté, il n'y a que la communauté religieuse. Chrétiens, musulmans nous sommes tous sur le même pied d'égalité », a-t-il lancé.

Après la remise des satisfécits aux 200 religieux participants, une photo de famille a marqué la fin de ce forum inter religieux.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le 16 juillet 2022 11:08

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces