Macenta : La délégation spéciale de Zébéla récusée…

Ville de Macenta

MACENTA- La vague de contestation contre certaines délégations spéciales nommées par arrêtés continue à travers le pays. A Zébéla, une des communes rurales de Macenta, les membres choisis pour diriger l’exécutif communal ont été récusés par certains jeunes de la localité. Ils dénoncent le népotisme qui a caractérisé le choix des membres de la délégation spéciale.

Dans la journée du dimanche 21 avril, le sous-préfet est allé installé la délégation spéciale conformément aux instructions du ministre de l’administration du territoire national et de la Décentralisation.

Selon des informations recueillies par le correspondant local d’Africaguinee.com, ce lundi 22 avril 2024, des jeunes sont allés mettre un cadenas à la porte de la mairie pour exprimer leur opposition au choix.

Ces protestataires reprochent au sous-préfet d’être complice du choix des jeunes qui ont été nommés. Selon eux, dans l’équipe de la délégation spéciale, trois membres seraient de la même famille.

Il y a un certain Louceny Camara qui aurait mis son nom sur la liste. Il a aussi mis le nom de son jeune frère et celui de sa deuxième femme. Il y a Moise Pivi qui est le président, le vice-président c’est Louceny Camara, qui a son jeune frère et sa femme aussi qui sont tous membrez. Ces jeunes accusent le sous-préfet d’être complice parce ce que c’est ce dernier qui aurait concocté la liste”, a confié un des protestataires sous le couvert anonymat.

C’est dans la journée du dimanche 21 avril que le sous-préfet a procédé à l’installation de la délégation spéciale à Zebela en toute discrétion. Au téléphone de notre correspondant local, le sous-préfet adjudant Sidiki Cissé a réfuté les accusations portées contre lui dans le choix des membres de la délégation spéciale.

Je ne me reproche de rien. Ce n’est pas moi qui ai fait le choix de ces personnes”, a-t-il déclaré.

Le sous-préfet a toutefois reconnu que des jeunes mécontents se sont rendus au siège de la mairie ce lundi où ils ont bloqué l’accès à l’aide des cadenas.

Dans la commune rurale de Zebela, La matinée de ce lundi 22 avril 2024 est restée agitée. Malgré les protestations, le sous-préfet a confié que la situation était sous contrôle.  Zebela est située à près de 80 kilomètres de la préfecture de Macenta.

Paul Foromo Sakouvogui

Correspondant régional d’Africaguinee.com

À N’zérékoré

Créé le 22 avril 2024 12:11

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces