Les choses s’accélèrent au Gabon : Ali Bongo en résidence surveillée, son fils poursuivi pour « haute trahison »

LIBREVILLE-Les choses s’accélèrent au Gabon, théâtre d’un coup d’Etat survenu ce mercredi 30 août 2023. Les militaires autoproclamés, réunis au sein du Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI) ont donné des nouvelles du Président « déchu ».

Dans un communiqué lu à la télévision nationale, les putschistes ont annoncé que « M. Ali Bongo Ondimba est gardée en résidence surveillée. Il est entouré de sa famille et ses médecins ».

Le porte-parole des militaires a aussi annoncé des poursuites contre plusieurs proches du Président pour « haute trahison contre les institutions de l’Etat, détournement massif des deniers publics, malversations financières internationales en bandes organisées, faux et usage de faux, falsification de la signature du Président de la République, corruption active, trafic de stupéfiants ».

Il s’agit de : Nouridine Bongo Valentin (fils du président déchu), Iyan Gislain NGoulou, Mohamed Ali Saliou, Abdoul Osséni, Jessie Ela Ekoga, Steve Nzéko Djéko, Ciriaque Ngourandjani.

« Une enquête sera commise par les autorités compétentes, les concernés répondront de leurs actes, ont précisé les putschistes », a précisé le communiqué lu à la télévision publique du pays.

Un peu plutôt, le président déchu Ali Bongo est apparu dans une vidéo. Blotti dans un canapé et tremblant, il a lancé un message en anglais dans lequel il demande à ses amis de faire du bruit. Il a confirmé être placé en résidence surveillée.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 30 août 2023 14:52

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces