Kindia : Vers l’ouverture du procès des manifestants anti délestage ?

Image d’illustration

KINDIA- Le procès des personnes interpellées dans le sillage des manifestations anti-délestage survenues les 11 et 12 mars dernier devrait démarrer ce jeudi 21 mars 2024, devant le tribunal de premier instance de Kindia, a appris Africaguinee.com à travers son correspondant régional.

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kindia qui a fait cette annonce au cours d’un entretien qu’il a accordé à Africaguinee.com a d’abord voulu apporter des précisions suite aux spéculations selon lesquelles il aurait réclamé de l’argent pour libérer les personnes interpellées lors des émeutes, soldées par deux morts, 37 arrestations et plusieurs dégâts.

Mais depuis quelques jours, des rumeurs persistantes insinuent que le procureur près le tribunal de première instance de Kindia serait en train de réclamer de l’argent aux proches des concernés en contre partie de leur libération. Interrogé sur le sujet par le correspondant régional d’Africaguinee.com, Damou Camara, a tenté de lever l’équivoque.

« On a attiré mon attention par rapport à des informations qui circulent en ville disant que le procureur aurait demandé que chaque personne arrêtée deux millions (2 000 000 Gnf) pour obtenir sa liberté, ce qui n’est pas vrai. Les gens se trompent  je n’ai jamais demandé quoi que ce soit, je peux lever ma main, circuler dans toute la ville, personne n’a échangé avec moi par rapport à ça. J’ai appris que les femmes s’apprêtaient à manifester parce qu’on leur aurait fait comprendre que si les gens là ne sont pas libérés c’est à cause de l’argent. Ce n’est pas à cause de l’argent, ils seront libérés quand le moment arrivera. Pour le moment, ils seront détenus tant que c’est nécessaire », a précisé le procureur.

Le chef du parquet de Kindia ajoute qu’il est en dans les démarches pour que les concernés puissent aussitôt jugés et situés sur le sort.

« Pour ces détenus en rapport à ces manifestation d’ailleurs, j’ai prié le président du tribunal pour qu’il accepte qu’on commence à évoquer leur cas parce qu’ils sont nombreux. C’est une quarantaine de personnes maintenant. Donc, il ne se reste qu’à les identifier, le jeudi après le jugement civil, on va commencer leur dossier. On enchaîne le lundi et le mardi pour la suite des débats au fond », a annoncé M. le procureur.

Alors que les spéculations vont bon train dans la cité des agrumes, le procureur annonce l’ouverture du procès de ces détenus.

« Le jeudi 21 mars, on va commencer par la grâce de Dieu parce que le futur appartient à Dieu. Mais nous nous projetons déjà que le jeudi on envisage vraiment appeler ces gens à la barre », a-t-il promis.

Affaire à suivre !

Chérif Keita

Depuis Kindia

Pour Africaguinee.com

Créé le 21 mars 2024 12:51

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces