Kindia : ONU Droits de l’Homme Guinée vulgarise la Loi sur la protection des victimes, témoins et autres personnes à risque

KINDIA- Un atelier de vulgarisation de la Loi portant sur la « protection des victimes, des témoins et autres personnes à risque », auprès des associations de victimes et ONG de défense des droits de l’Homme, a démarré ce lundi 09 octobre 2023 dans la cité des agrumes « Kindia ».


Ledit atelier est organisé par les Nations-Unies à travers l’agence ONU Droits de l’Homme Guinée en collaboration avec d’autres institutions onusiennes et le gouvernement guinéen, à le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme.

Plus d’une trentaine de participants issus de la société civile guinéenne prennent part à ce cadre d’échanges qui se tient dans un réceptif hôtelier durant trois jours. Les activités de cet atelier ont démarré en présence des autorités administratives et locales, de plusieurs victimes et de violations des droits de l’homme, en vue d’échanger autour de cette problématique, a constaté sur place Africaguinee.com, à travers son correspondant régional. La tenue de cette activité vise à contribuer à amplifier les efforts du gouvernement guinéen sur la protection des personnes vulnérables notamment les victimes et témoins engagés dans les procédures judiciaires.

« Pour nous, en tant que titulaire du mandat des nations unies sur les droits de l’homme ici en Guinée, notre premier rôle est l’accompagnement et l’appui technique aux autorités dans tout ce qui va dans le sens de la protection des victimes, témoins et de toutes les personnes vulnérables. Un procès est en cours, un procès emblématique notamment celui du 28 septembre 2009. Pour le développement d’un cadre normatif autour de ce procès, le gouvernement de Guinée a adopté une loi sur la protection des victimes, des témoins.

C’est novateur. La loi est bonne mais nous nous sommes dit qu’il était bon que les premiers concernés par cette loi aient le droit de faire une lecture adéquate et appropriée. C’est la raison pour laquelle en partenariat avec le ministère de la justice et des droits de l’homme avec le soutient du PNUD et de l’UNFPA, nous avons décidé d’organiser cet atelier de vulgarisation afin que les victimes comprennent les différents axes de cette loi, se les approprier. C’est aussi la garantie d’un procès équitable. Nous félicitons le Gouvernement guinéen et surtout le ministère de la justice pour cette loi », a déclaré le responsable de la cellule « renforcement de capacités, coopération technique » à ONU Droits de l’Homme en Guinée.

Attentes…

« Notre attente est que le gouvernement soit très ouvert aux préoccupations des victimes. Nous comptons sur le légendaire esprit de fraternité et de résilience du peuple de Guinée pour que les choses aillent de l’avant », a lancé monsieur Eric-Aimé Semien, responsable de la cellule « renforcement de capacités, coopération technique » à ONU Droits de l’Homme en Guinée.

Au lendemain des événements du 28 septembre 2009, la Commission d’enquête des Nations Unies, avec le soutien du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (ONU Droits de l’Homme), avait été mandatée pour établir les faits et les circonstances dans lesquelles les incidents ont été produits, identifier les présumés responsables et faire des recommandations.

La création d’un bureau de ONU Droits de l’Homme à Conakry est la résultante des recommandations de ladite commission d’enquête. Le travail d’appui du bureau s’est focalisé principalement sur le renforcement de capacités, appui aux reformes légales, protection et plaidoyer en vue de la tenue d’un procès équitable et crédible respectant les garanties judiciaires dont l’ouverture du procès a eu finalement lieu en septembre 2022.

Abdoulaye Bademba Barry, directeur national de la justice de proximité, de la promotion de l’accès aux droits et responsable du volet protection des victimes et témoins, des personnes en situation de risques à l’unité de gestion du procès des événements du 28 septembre a décliné l’objectif de ce cadre d’échanges.

« L’objectif de cet atelier est la vulgarisation de la loi qui a été promulguée conformément à la procédure d’urgence qui avait été déclenchée par le gouvernement en prélude au procès des évènements du 28 septembre 2009. Il y a toute un arsenal législatif qui a été adoptée et promulguée dont la loi sur la protection des victimes et des témoins parce que on ne peut pas organiser un procès d´une telle importance sans avoir tout comblé comme le crime dans le système normatif législatif.

Donc, c’est à cet effet qu’une procédure a été initiée par le gouvernement. Actuellement, nous avons comblé suffisamment de lacunes de la loi sur certaines dispositions du code de procédure pénale. Ensuite, il y a eu une loi qui a porté sur le fonds d’aide juridictionnelle et la protection des victimes. Donc, c’est une occasion de former les victimes, de vulgariser la loi pour que les victimes soient imprégnées. C’est en cela que je remercie les institutions des nations unies en l’occurrence le PNUD, le haut-commissariat aux droits de l’homme d’avoir pris l’initiative d’organiser cet atelier afin que toutes les organisations de la société civile soient imprégnées des rôles qui sont les siens », a-t-il déclaré.

 

Adrien Chérif est coordinateur régional de ‘’l’ONG les misérables plus’’ pour la région administrative de N’Zérékoré. Il salue la tenue de cet atelier d’une très grande importance pour la société civile. « C’est un honneur pour moi de participer à cet atelier qui va nous permettre en tant qu’acteur de la société civile de s’approprier du contenu de cette loi qui vient d’être adoptée et qui porte sur l’un des facteurs de la justice. A savoir, la prise en charge, la protection des victimes, des témoins et des personnes en situation de risque. Il y avait un vide juridique qui existait en Guinée mais à partir de l’instant nous avons une loi qui doit s’occuper de cette partie du procès. C’est donc une satisfaction car non seulement on va s’approprier du contenu de cette loi et nous allons faire la restitution à la base auprès des autres acteurs visionnaires de la société civile », a-t-il indiqué avant de formuler des messages de remerciements à l’endroit de ONU Droits de l’Homme.

Dans le cadre du plaidoyer avant l’ouverture du procès sur les exactions de 2009,  le bureau ONU Droits de l’Homme alertait régulièrement les autorités concernées (par ce procès) à veiller à ce que ce jugement se déroule de manière centrée sur les victimes/survivants et conformément aux normes internationales et à une procédure régulière.

En septembre 2022, les autorités guinéennes ont lancé l’ouverture du procès des évènements du28 Septembre 2009, précédée par l’adoption de cadres juridiques appropriés dont une loi portant protection des victimes, témoins et autres personnes à risque. L’adoption de cette loi constitue un tournant décisif dans ce procès et surtout en matière de lutte contre l’impunité. A ce jour, cette loi semble ne pas avoir été mise en œuvre complètement au cours du procès, et à bien des égards, apparaît méconnue. Une application efficiente de cette loi requiert la pleine implication des parties prenantes au procès, y compris les victimes elles même au premier chef.

Cet atelier de vulgarisation de la loi sur la protection des victimes, témoins et autres personnes à risque à l’intention des victimes, qui se tiendra sur trois (3) jours, permettra aux membres des associations de victimes de comprendre en profondeur cette loi et d’en tirer le plus grand profit.

La présidente de l’ONG AVIPA (Association des Victimes, Parents et Amis des atrocités du 28 septembre) plaide pour que cette Loi qui a pris en compte beaucoup de points qui intéressent les victimes, soit pleinement appliquée. « Je voudrais que cette Loi soit appliquée immédiatement, qu’elle ne reste pas dans les tiroirs sans être vulgarisée pour mettre les victimes à l’aise », a lancé madame Asmaou Diallo.

Depuis Kindia

Chérif Keita

Pour Africaguinee.com

Créé le 11 octobre 2023 08:56

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces