Kankan frappée par une nouvelle pénurie de carburant : L’exaspération monte chez certains citoyens…

KANKAN-Une nouvelle crise de carburant frappe durement les populations de Kankan, capitale de la Haute Guinée, une des plus grandes régions du pays. Sur place, l’exaspération monte chez certains citoyens qui dénoncent une épreuve de plus dans leur quotidien alors que la disserte de l’électricité et de l’eau reste un réel défi pendant ce mois de ramadan.

Devant les stations-services, les longues files reprennent. Trouver, ne serait-ce qu’un litre d’essence, dans la commune urbaine est un vrai casse-tête.

Pratiquement, toutes les stations-service sont à l’arrêt, faute de carburant. Sur le marché noir, se procurer du carburant est devenu un véritable parcours de combattant pour les citoyens de Nabaya, ville de naissance du Président de la Transition, le Général Mamadi Doumbouya.

La crise s’est surtout accentuée entre vendredi et hier samedi 16 Mars 2024. Ces dernières 48heures, le carburant reste quasiment introuvable. Selon certains responsables de stations-services, cette pénurie pourrait perdurer jusqu’à la semaine prochaine.

Interrogés par notre correspondant régional, de nombreux conducteurs expriment leur mécontentement face à cette situation pénible.

« Il était presque impossible de trouver du carburant aujourd’hui. Je suis parti de chez moi à 7 heures du matin et je n’ai toujours rien trouvé. J’ai d’abord essayé la station près du carrefour de Siguiri, où je suis resté jusqu’à 9 heures sans succès« , se plaint un conducteur.

Pour ceux qui parviennent à obtenir du carburant, ils trouvent le prix exorbitant. Si officiellement, le litre est vendu à 12.000 Gnf à la station, sur le marché noir il faut débourser entre 20 000 et 25 000 GNF. « Même ça, le trafic se fait dans un cercle restreint accessible uniquement à ceux qui ont des relations privilégiées », déplore Mory Konaté.

Moussa Camara, un conducteur, dénonce le silence des autorités : « La situation actuelle est très décevante. La pénurie d’essence à Kankan est criarde, mais les autorités ne semblent pas réagir. Aujourd’hui, j’ai acheté un litre d’essence à 20 000 GNF grâce à un ami, mais cela a nécessité une négociation serrée. Si cette situation persiste, ce n’est pas bon pour notre pays. »

Bangaly Fofana, un autre citoyen abonde dans le même sens. « Aujourd’hui, un ami m’a donné un litre d’essence pour que je puisse me rendre à une clinique pour mes injections. Ensuite, j’ai essayé de trouver du carburant dans différentes stations, mais en vain. C’est très décevant« , fulmine cet autre détenteur d’engin.

La pénurie de carburant à Kankan suscite une grande inquiétude chez les populations. Les citoyens interrogés interpellent les autorités afin que des mesures soient prises rapidement pour juguler cette crise.

A suivre !

Facély Sanoh

Pour Africaguinee.com

Créé le 17 mars 2024 07:30

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_