Ebola diagnostiqué aux Etats-Unis : une centaine de personnes sous surveillance

4837339

Quatre membres de la famille d'un Libérien, qui a déclaré sa maladie au Texas, ont interdiction absolue de sortir de chez eux et de recevoir des visiteurs jusqu'au 19 octobre, fin de la période d'incubation.

Plus d'une centaine de personnes ont été placées sous surveillance, jeudi 2 octobre, par les autorités sanitaires texanes. Objectif : déceler d'éventuels symptômes de la fièvre Ebola qui a été identifiée tardivement sur un homme tout juste rentré du Liberia. Selon le dernier bulletin de l'hôpital, jeudi matin, le malade reste dans un état grave.

Thomas Eric Duncan était arrivé sans symptôme à Dallas, le 20 septembre, en provenance du Liberia, foyer le plus important de l'épidémie en Afrique de l'Ouest. Ce Libérien a commencé à se sentir mal le 24 septembre, soit quatre jours avant que le virus soit diagnostiqué et qu'il soit placé en quarantaine.

Quatre membres de sa famille cloîtrés chez eux

Environ une centaine de personnes ayant pu entrer en contact avec lui pendant les quatre jours où il est était contagieux avant son hospitalisation, font l'objet d'une évaluation, a précisé le directeur des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies, Tom Frieden. "Nous avons interrogé la plupart de ces personnes mais pas toutes", a-t-il détaillé, jeudi.

"Nous avons identifié un petit groupe parmi ces personnes qui pourraient avoir été exposées au virus", a poursuivi le responsable. Il a aussi précisé que, pour le moment, 14 personnes avaient été testées négatives au virus. Quatre membres de la famille de Thomas Eric Duncan, potentiellement infectés, ont interdiction absolue de sortir de chez eux et de recevoir des visiteurs jusqu'au 19 octobre, fin de la période d'incubation. Leur appartement est gardé par la police.

Le malade avait été renvoyé chez lui

Le malade s'était rendu aux urgences le 25 septembre au soir, mais avait été renvoyé chez lui, avec un diagnostic d'infection virale bénigne. Il avait ensuite été hospitalisé de nouveau deux jours plus tard et mis en quarantaine. Le Texas Health Presbysterian Hospital de Dallas a reconnu, mercredi, avoir commis une erreur en renvoyant le patient chez lui après un premier passage aux urgences.

La période d'incubation va de deux à 21 jours et une personne ayant contracté le virus n'est pas contagieuse tant qu'elle n'a pas déclaré symptômes. La fièvre hémorragique se transmet seulement au contact direct avec des fluides corporels.

 

FranceTV

Créé le 3 octobre 2014 09:38

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces