Du pétrole à Mali Yembering? Un liquide inflammable jaillit chez un notable de Salambandè…

mali_ye_

MALI- C’est une mystérieuse découverte qui est sur toutes les lèvres. Dans la sous-préfecture de Salambandé, préfecture de Mali Yembering, un liquide inflammable ressemblant à du pétrole jaillit en quantité depuis quelques jours dans le domicile privé d'un notable de la localité.

Ça a d’abord commencé depuis quelques mois par des petites gouttes d’huiles qui sont constatées dans la chambre d’une maison dans le district de Ghahira. Les habitants auront beau nettoyer chaque jour, mais le lendemain, ils retrouvent des taches plus importantes que celles de la veille.

Ce jeudi 15 décembre 2022, à la surprise générale, un liquide a jailli en quantité dans la chambre d’une maison qui a été carrément inondée. Le liquide mystérieux dégage une odeur proche du pétrole, particulièrement le gasoil. Ce liquide dont la nature reste à confirmer par les services spécialisés, continuent à se propager.

Des citoyens curieux l’ont même jeté au feu. La réaction a été celle d’un produit inflammable. Les autorités locales se sont rendues cette nuit à Ghahira pour faire le même constat que c’est bien l’odeur du pétrole. Les habitants ont été conseillés de s’éloigner d’abord.

« Depuis l’année dernière, nous avons constaté qu’un liquide rare émerge de mon habitation. Il ressemble bien à du pétrole. Aujourd’hui une quantité importante a jailli avec une odeur qui ressemble au pétrole. Le sous-préfet de Salanbandé et le maire ainsi que beaucoup de sages des villages environnants sont venus constater. Ils se sont rendus compte que ça ressemble à l’odeur du gasoil. Il y a de l’eau certes, mais les traces des huiles de lubrifiants sont perceptibles. De loin, vous sentez l’odeur du gasoil. Ils nous ont instruit de quitter la maison jusqu’à ce que les services compétents viennent constater et nous dire la conduite à tenir. Donc, je me suis éloigné avec ma famille et tous les talibés en attendant que les autorités reviennent » explique Elhadj Alghassimou, propriétaire du bâtiment.

Nene Aïssatou Diallo est l’épouse du notable. Elle témoigne : « Depuis la saison des pluies, une tache persiste dans la chambre de mon mari. A chaque fois qu’on nettoie, le lendemain on retrouve la même chose. Ce jeudi à 16heures, l’une de mes filles est allée laver la chambre. Avec le torchon, elle amasse beaucoup de graisse et un liquide un peu blanchâtre, elle replonge le torchon dans le sceau d’eau, elle voit les gouttes à l’image de l’huile. Elle a montré à ma coépouse, ensuite on m’envoie le torchon, je l’approche à mon nez, j’ai senti de l’odeur du pétrole ou du gasoil. J’ai appelé les jeunes qui sont là qui ont dit que c’est du pétrole tout simplement.  Je suis allée vers la mosquée montrer à d’autres personnes plus âgées. Toutes arrivent à la conclusion que c’est l’odeur du pétrole. Nous avons fermé la chambre. Après la prière de 20heures, ma coépouse l’a ouverte, cette fois la pièce était complètement inondée.

Un de nos enfants vivant en ville nous a conseillé d’envoyer des feuilles vertes les imbiber du liquide et les mettre au feu. J’ai coupé des feuilles de manguiers qu’on a trempé. Dès je les ai jetés dans le feu, les flammes se sont intensifiées sur la branche. Certains sont même venus mettre le liquide dans des petits bidons. Il y a de l’eau au fond mais sur l’eau flotte le liquide. Nous sommes dehors et nous avons sorti toutes nos affaires de la maison. Nous attendons la décision des autorités » témoigne Neene Aissatou Diallo.

Quant aux autorités sous-préfectorales et communales, elles promettent de réagir dans les prochaines heures. Toutefois, il faut préciser que depuis 5 ans maintenant dans cette partie de la Guinée, des grondements sont régulièrement ressentis à un rayon de 15km au moins notamment dans les villages de Ghahira (lieu de découverte du liquide NDLR), Saroudja, Madina Touba ou Dhenghen, Feetore dans Mali et partie de Koubia dans Matakaou. Ces mêmes grondements ont été ressentis dans la préfecture Tougué.

Nous y reviendrons !

Alpha Ousmane Bah

Pour africaguinée.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le 16 décembre 2022 03:09

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm