Crise interne à l’UFDG: Les précisions de l’honorable Dian Diallo

honorable_dian_diallo

PARIS-Les douze sections de l'Union des forces démocratiques de guinée (UFDG) vont elle obéir aux décisions de la direction du parti?Ce vendredi, c'est l'honorable Dian Diallo secrétaire chargé des structures extérieures du parti qui est monté au créneau pour appeler au respect des status de ce principal parti de l'opposition.

S'il "atteste" avoir reçu un courrier signé des sections de l'UFDG sur la tenue d'un congrès le 12 avril pour mettre en place une fédération,  l'honorable Dian Diallo a rappelé les dispositions statutaires de l'UFDG.

"Nous rappelons que selon les Statuts du Parti dans son Article 16 alinéa 16.3, les Congrès des Fédérations sont convoqués et présidés par le Bureau Exécutif. Or selon le message, ce sont des sections qui convoquent ce qu'elles considèrent comme étant un congrès fédéral", explique M. Diallo.

"Par conséquent, pour cette violation des dispositions des statuts et après consultation des membres de la Direction Nationale du Parti que sont le Conseil politique et le Bureau exécutif, nous informons que la convocation de ce congrès est non conforme et contraire au dispositions en la matière.La Direction nationale du Parti demande l'annulation de ce congrès et invite les militants à consolider les sections légalement constituées en vue de la tenue du Congrès fédéral conformément aux dispositions des Statuts. ", a conclu l'honorable Dian Diallo.

A noter que les douze sections qui envisagent d'organiser le congrès sont: Île de France, Bordeaux, Grenoble, Strasbourg, Tours, Toulouse, Pau, Clermont-Ferrand, Nice, Amiens, Rennes, Nantes

"Un malaise interne"

Depuis plusieurs mois, un bras de fer oppose Cellou Dalein Diallo et son vice-président Bah Oury qui vit en exil à Paris. Ces douze sections proches de Bah Oury dénoncent la "surdité" du Bureau fédéral sortant de France dont le mandat aurait expiré depuis avril 2012.

Malgré plusieurs tentatives de médiation, Cellou Dalein Diallo et Bah Oury continuent de s'interpeller par médias interposés.

Cette querelle interne au sein de l'UFDG intervient à un an de la présidentielle de 2015.Cellou Dalein Diallo qui devrait se présenter sous les couleurs de l'UFDG risque néamoins de faire face à une fronde interne de son parti, car Bah Oury n'exclut pas de présenter sa candidature.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 11 avril 2014 19:49

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: