Coopération : Le ministre Koutoubou Sanoh fait un plaidoyer à l’endroit des partenaires…

Ministre guinéen de la coopération internationale, Dr Koutoubou Moustapha Sanoh

MEXICO- La Guinée a participé la semaine dernière aux travaux de la première réunion de haut niveau sur le partenariat mondial pour l’efficacité de la coopération pour le développement, a appris Africaguinee.com.

La délégation guinéenne au Mexique était conduite par le ministre de la coopération internationale, Dr Koutoubou Moustapha Sanoh. Les ministres et les hauts cadres en charge de la coopération internationale et du développement de 160 pays du monde ont pris part à cette rencontre.

Fraichement rentré de sa mission, le chef du département chargé de la coopération internationale et de l'intégration africaine a souligné que que l’objectif de cette première réunion de haut niveau était de discuter des voies et moyens devant permettre les pays en voie de développement de formuler des stratégies à moyen et long terme pour les défis des Objectifs du millénaire pour le développement post 2015.

Lui-même panéliste dans une des sessions qui devait formuler les objectifs à long terme et évaluer les besoins de services prioritaires dans les pays du Sud, le ministre guinéen de la Coopération Internationale a invité les pays développés à réfléchir sur le changement de leur statut "des donateurs" pour devenir des "partenaires au développement".

Selon le Ministre Koutoubou Sanoh, les pays moins avancés (PMAs) ont beaucoup plus besoin de partenaires que de l’aide elle-même. Il a ensuite invité les pays développés à privilégier le partenariat et l'investissement. Le transfert du savoir-faire et de la science doit être encouragé et privilégié a sollicité le ministre guinéen chargé de la coopération internationale. Dr Koutoubou Moustapha Sanoh a ensuite rappelé la nécessité de voir les pays développés accepter de partager avec les PMAs leur expertise en matière de sciences, de nouvelles technologies et de développement.

“Les pays développés donnent chaque année des millions de dollars pour lutter contre le paludisme en Afrique. Ces millions de dollars sont évalués sous forme de produits pharmaceutiques qui sont toujours faits par les entreprises de ces pays développés. Ne serait t-il pas mieux que ces mêmes montants soient utilisés pour la construction des usines qui peuvent produire ces médicaments. C’est à dire au lieu d'envoyer des tonnes de médicaments contre le paludisme en Afrique, il serait plus profitable et durable de construire des usines qui pourront produire de centaine des tonnes selon les besoins de PMAs. Donc, les pays développés doivent aider les PMAs de se passer de l’aide, car toute aide qui ne nous aide pas à nous passer de l'aide est à revoir“ a indiqué le ministre Sanoh.

Cette participation a aussi permis au chef de la délégation Guinéenne de donner de larges informations sur les réformes engagées par le Chef de l’Etat dans les domaines de développement économique notamment dans le secteur minier. A ce titre le Ministre a comme exple la révision des titres et conventions minières, le contrôle des transactions minières illicites ont permis à la Guinée de récupérer plus de 700 millions de dollars. A en croire au ministre de la coopération internationale, la Guinée devrait recouvrir dans les jours à venir un important montant dans une affaire qui l’oppose à une société minière.

Etant retenu comme le pays devant abriter en 2016 le siège de la coalition pour la coopération sud-sud et triangulaire, la Guinée a contribué à l'élaboration de nombreux thèmes relatifs à ce projet mondial si cher à la Guinée. Pour elle, il était question de faire la promotion de cette coopération sud-sud que « nous considérons comme un des moyens les plus adéquats pour la transformation des pays moins avancés en pays émergents à moins terme et développés à long terme», estime Koutoubou Sano.

Le Ministre a profité de sa participation à cette rencontre pour informer les participants sur la situation exacte de l’épidémie de la fièvre Ebola en Guinée. Les Etats africains présents à cette réunion ont exprimé leur soutien et solidarité à la Guinée. D’ailleurs, le Ministre d'Etat Ivoirien en charge du développement a lancé un appel pressant à la communauté internationale notamment les Etats africains à soutenir la Guinée dans ses efforts de lute pour l’éradication de cette pandémie.

Durant ces trois jours des travaux, la délégation guinéenne a aussi mis l’occasion à profit pour identifier des pistes de coopération avec le Mexique et les pays nordiques (Suède, Norvège, Finlande, Danemark).

 

Africaguinee.com

Créé le 22 avril 2014 22:09

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces