Coopération guinéo-libyenne : La justice guinéenne saisie à propos d’un dossier…

23078

 

CONAKRY- Un peu plus de deux ans après sa mort, les biens laissés par l’ancien guide libyen, Mouammar  Kadhafi, continuent d’alimenter la chronique. Après avoir demandé la mise en place d’une commission qui se chargerait de la gestion du dossier de l’usine de jus de fruits “Salguidia“, le ministre guinéen chargé de la coopération, Moustapha Koutoubou Sanoh, a annoncé la saisie de la justice par rapport à un domaine situé au quartier Kipé, a appris africaguinee.com.
 
Cela fait suite à la disparation d’un montant de 9 millions de dollars, octroyé  par le partenaire libyen pour le titre foncier de Kipé. Le gouvernement a donc engagé une enquête judiciaire afin de situer les responsabilités sur l’utilisation de cette manne.
 
‘’Le seul problème qu’on a aujourd’hui, les libyens ont payé à quelqu’un à un moment, un certain montant qui n’a pas été  retrouvé jusqu'à présent. Ce montant est estimé à 9 millions de dollars. Ils (les libyens, ndlr) insistent qu’ils ont payé à quelqu’un. Nous sommes à la recherche. Donc la justice est en train de mener les enquêtes pour  pouvoir connaitre qui a reçu ce montant en 2007’’, a indiqué le ministre Moustapha Koutoubou Sanoh.
 
Le ministre de la coopération internationale se dit  rassuré que la justice va retrouver très prochainement, le récepteur de cet argent : ‘’je suis sûr et certains que dans les jours à venir, la justice va dévoiler toutes  les informations nécessaires pour  connaitre où est passé tout cet argent’’.
 
Sur  la base des changements intervenus  à Tripoli, l’Etat guinéen a été tenu obligé de revoir ses relations  stratégiques  avec son partenaire notamment  sur le cas de Salguidia, le domaine de Kipé  et autres, a ajouté le ministre. 
 
A la question de savoir s’il y a conflit entre la Guinée et son partenaire libyen sur le dossier de Salguidia, le ministre de la coopération internationale a déclaré qu’il n’y a pas de conflit, mais il précise toutefois que la Guinée est en train de  faire une révision des relations de coopération avec  son homologue de la Libye pour la relance des unités industrielles. 
 
‘’L’usine de Salguidia  est en arrêt depuis des années, les travailleurs  souffrent beaucoup, donc c’est la responsabilité de l’Etat de revoir avec le partenaire pour  pouvoir  constituer les nouvelles exigences, devant les permettre maintenant de  savoir  la nouvelle politique d’investissement en Guinée pour  permettre de  redémarrer les unités industrielles dans le pays’’, a conclu le ministre.
 
  Bah Aissatou
   Pour Africaguinee.com
   Tél : (+224) 664 93 46 23      
 
Créé le 13 novembre 2013 13:17

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces