Changement des horaires de travail : « Nous ne l’accepterons pas… », réagit le leader syndical Amadou Diallo

Des leaders du mouvement syndical guinéen

CONAKRY-Faut-il craindre un bras de fer entre la junte et le mouvement syndical guinéen ? Rien n'est à exclure. Et pour cause, le décret du président de la transition annonçant des changements dans les horaires de travail pour les fonctionnaires du secteur public en République de Guinée, ne fait pas l'unanimité.

Bien au contraire, la décision du colonel Mamadi Doumbouya rendue publique dans la soirée du mercredi 02 novembre 2022, fait des grincements de dents et préoccupe les travailleurs. Interrogé par Afriicaguinee.com, le coordinateur général du mouvement syndical guinéen, a déclaré que cette décision unilatérale des autorités de la transition est inacceptable.

« C’est une décision des autorités de la transition. Dans les conditions normales, nous les partenaires sociaux nous devons être des vrais partenaires du gouvernement en place. Mais si de façon isolée, c’est des décisions unilatérales qui se prennent, pour nous ce sont des décisions nulles et non avenues. Parce qu’on ne peut pas prendre une décision solitairement et imposer ça aux travailleurs. Nous ne l’accepterons pas.

Dans la convention 47 qui parle du droit de 48 heures de travail qui a été créée en 1937 par l’OIT (organisation internationale du travail) dont la Guinée a ratifié, il est très bien établi la-dans que les partenaires sociaux doivent être consultés pour n’importe quelle prise de décision (concernant les travailleurs) » a réagi Amadou Diallo, coordinateur du mouvement syndical guinéen.

Se disant d’ailleurs surpris, le syndicaliste estime que cette décision du Colonel Mamadi Doumbouya n’a pas tenu compte des facteurs impliquant les conditions de vie et de travail des employés guinéens.

« Nous sommes surpris de cette décision que nous n'apprécions pas. Si nous rentrons dans les tous petits détails entre guinéens, nous savons comment le Guinéen tire le diable par la queue. Deuxièmement, l’insécurité bat son plein dans ce pays. Troisièmement, quand nous acceptons cette décision, les travailleurs n’auront pas une vie de famille et quatrièmement, nous savons quel est le salaire d’un travailleur guinéen. Donc vu tout cela, nous n’accepterons pas que cela soit effectif en cette période », a précisé Amadou Diallo, secrétaire général de la confédération nationale des travailleurs de Guinée (Cntg) 

Lire aussi-Guinée : Les horaires de travail changent pour les fonctionnaires…

Le syndicaliste annonce d’ailleurs que le mouvement syndical a convoqué une réunion le lundi 07 novembre 2022, à 12heures, pour demander à l’autorité en place de reporter cette décision qui a été prise de façon isolée. 

 

Selon le décret du président de la transition, lu dans la soirée du mercredi 02 novembre 2022, les horaires de début et de fin du travail pour le secteur public sont désormais fixés comme suit :

  • Du lundi au jeudi : De 08h 00 à 18h00 avec une pause de 02heures qui commence à 12h et prend fin à 14h 00
  • Vendredi : De 08h 00 à 17h 00 avec une pause de 02h qui commence à 13h 00 et prend fin à 15h.

Toutefois, les dispositions ci-dessus ne s’appliquent pas aux personnels des pharmacies, dispensaires, services médicaux, établissements d’enseignement, banques ainsi qu’aux personnels des magasins de vente, selon le décret en son article 2.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le 3 novembre 2022 18:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm