Burkina : « les élections ne sont pas une priorité… », tranche le capitaine Traoré

OUAGADOUGOU-Théoriquement prévue en juillet 2024, l’élection présidentielle censée ramener le Burkina Faso vers un régime civil, pourrait connaître un glissement.


Le dirigeant actuel de ce pays miné par des attaques jihadistes a déclaré que les élections n’étaient pas une priorité pour lui.

 » [Les élections], ce n’est pas une priorité, je vous le dis clairement. C’est la sécurité qui est la priorité », a tranché le capitaine Ibrahim Traoré, 34 ans, s’exprimant vendredi 29 septembre 2023.

Ce jeune officier est arrivé au Pouvoir il y a juste un an après avoir renversé le lieutenant-colonel Damiba, tombeur de Roch Marc Kaboré. Le capitaine Traoré indique qu’il ne veut pas d’une élection qui se concentrera uniquement à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

« Il n’y aura pas d’élection qui va se concentrer uniquement à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso et dans quelques villes autour, il faut que tous les Burkinabè choisissent leur président », a-t-il martelé.

« Il faut qu’on assure la sécurité » et « les gens pourront circuler librement, aller où ils veulent faire leur campagne et là, permettre à tous les Burkinabè de choisir leur dirigeant », a-t-il précisé.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 30 septembre 2023 13:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces