Assemblée Nationale: Ce que l’opposition reproche à Kory Kondiano…

Députés de l'opposition

CONAKRY- Certains députés de l’opposition ont dénoncé le contenu du discours livré par le président de l’Assemblée Nationale, Claude Kory Kondiano à l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire du parlement, a appris Africaguinee.com.

Aboubacar Sylla, élu sous la bannière de l’Union des Forces Démocratiques a qualifié le discours du président du parlement de “militant“. Nous vous invitons à lire sa réaction au micro de notre envoyé spécial…

 « Nous sommes très heureux que l’Assemblée Nationale se mette effectivement en place parce qu’en réalité, il s’agit de la première session de travail, puisque la session de janvier était juste une session inaugurale qui a permis de mettre en place les commissions. Maintenant on va rentrer de plain-pied dans le travail parlementaire.

« Nous sommes désolés que cette session ait été complètement hachée… »

Nous sommes cependant désolés que cette session ait été complètement hachée. Puis que normalement, il y a une déclaration qui devrait être faite par le représentant du président de la République, notamment le premier ministre. Le groupe parlementaire des Libéraux démocrates avait décidé  de faire une déclaration pour protester vigoureusement contre les propos ethniques et irresponsables de monsieur Alhassane Condé, ministre de l’administration du territoire qui s’est attaqué  violemment à l’UFDG, à son président et à ses militants. Nous avions décidé d’interpeler monsieur Alhassane Condé et le gouvernement pour l’obliger à prendre ses responsabilités vis-à-vis de ces dérives extrêmement graves pour l’unité nationale  et pour la cohésion sociale.

Je crois qu’étant informé de cette démarche que nous avions décidée de faire, de façon solennelle, le président de l’Assemblée Nationale a décidé d’écourter la cérémonie pour éviter que notre groupe n’utilise cette session pour pouvoir exprimer son mécontentement, sa contestation devant ces propos ethniques et communautaristes du ministre  Alhassane Condé.

« Je pense que c’est un discours plus militants que parlementaire… »

Nous avons entendu le président de l’Assemblée Nationale reprendre le refrain selon lequel il faut abandonner le droit de manifestation qui es reconnu par notre constitution sous prétexte que ce droit pourrait occasionner des troubles, alors même que les guinéens continuent de manifester  pour avoir de meilleures conditions de vie. Je pense que c’est un discours plus militant que parlementaire.

« Notre mission sera d’actualiser la loi organique portant sur le règlement intérieur de l’Assemblée… »

Je crois que notre première mission au niveau de ce parlement, sera d’actualiser la loi organique portant sur le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Car elle est le fondement même de cette institution. C’est  une loi complètement obsolète qui date  de 1991 qui est là. Elle doit être adaptée à l’environnement politique, administratif et social actuel. Donc nous avons l’obligation d’entrée de jeu d’examiner ce dossier. Nous sommes contents d’apprendre que la commission des lois a déjà planché sur la question. Et nous sommes sûrs que nous allons amender très vite cette loi afin que notre Assemblée soit compatible avec l’environnement actuel ».

 

Propos recueillis par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 51 32

Créé le 8 avril 2014 10:18

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: