Armée : Radié, le colonel Mamadou Alpha Barry décide de « contre-attaquer »…

Colonel Mamadou Alpha Barry

CONAKRY- C’est désormais officiel, le Colonel Mamadou Alpha Barry est définitivement radié des effectifs de l’armée guinéenne, selon un arrêté du ministre de la défense nationale, le Général à la retraite Aboubacar Sidiki Diakité.

L’ancien porte-parole du haut commandant de la gendarmerie nationale et 26 autres éléments de l’armée ont été bannis de la grande muette, selon un acte officiel du ministre de la défense en date du 16 mars 2023. Cette annonce tombe alors que l’officier purge une peine de 5 ans de prison dont un an avec sursis. Que va faire la défense du colonel Mamadou Alpha Barry ? Africaguinee.com a interrogé un de ses avocats, dans la nuit du samedi 22 avril 2023.  Maître Salifou Béavogui dénonce la décision du ministre général à la retraite Aboubacar Sidiki Camara.

 » J’ai lu l’arrêté officiel annonçant la radiation du mon client colonel Mamadou Alpha Barry avec lequel je m’étais déjà entretenu auparavant qui m’avait donné sa position. Cette position n’était autre que de protester vigoureusement contre la décision cet arrêté. Avec mon confrère du même bord on en avait parlé. Notre client s’insurge contre cette décision qui sera immédiatement attaquée dès lundi devant la chambre administrative de la Cour Suprême pour excès de pouvoir », a réagi Me. Salifou Béavogui.

En effet, ajoute l’avocat, c’est bien précisé dans l’arrêté, l’article 37 alinéa 3. Il parle de radiation mais à condition que la décision de condamnation soit définitive, rappelle-t-il.

 » Pour que notre client soit radié des effectifs des forces armées, il fallait attendre que sa condamnation au pénal soit définitive. Dans le cas d’espèce, une décision l’a condamné en première instance à 5 ans d’emprisonnement, nous avons relevé appel. Devant la Cour d’appel, la Chambre des appels militaires de la Cour d’appel de Conakry a ramené la peine à quatre ans. Nous nous sommes pourvus en cassation devant la Cour Suprême, à ce jour, cette juridiction ne s’est pas prononcée. Or, pour qu’il soit radié, il fallait forcément attendre que la Cour suprême tranche. Si le pourvoi est rejeté, en ce moment l’acte pouvait obtenir une application appropriée« , selon l’avocat.

Mais dès lors que le pourvoi n’est pas rejeté, ni examiné dans le fond, une décision définitive n’est pas rendue,  » nous estimons qu’il y a un excès de pouvoir et que l’arrêté de radiation est prématuré en ce qui concerne notre client. Alors, comme c’est une décision administrative, nous allons immédiatement saisir la Cour Suprême dès lundi et solliciter l’annulation pure et simple de l’arrêté « , a détaillé Me Salifou Béavogui.

L’avocat du Colonel Mamadou Alpha Barry précise que c’est le sursis qui avait été rejeté par la Cour Suprême et non le fond qui n’a pas été élagué encore.

« La procédure dans son entièreté est encore pendante devant la Cour Suprême. C’est-à-dire qu’on est allé très vite alors qu’il fallait attendre que la chambre pénale de la Cour Suprême tranche. C’est un arrêté précipité et même les yeux bandés nous allons saisir la Cour Suprême qui n’hésitera pas un seul instant. Dès lundi nous ferons un constat d’huissier au niveau de la Cour Suprême parce qu’aucune décision n’est intervenue dans le fond« , a insisté maitre Salifou Béavogui.

Colonel Mamadou Alpha Barry a été condamné pour  » vol aggravé  » et au paiement de 140 millions de francs guinéens en faveur de son plaignant, un opérateur économique.

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le 23 avril 2023 09:45

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,