Affaire des détenus du camp de Soronkony : Vers l’ouverture d’une enquête ?

affiare_kankan

CONAKRY- S’achemine-ton vers la traduction devant les tribunaux des auteurs de l’arrestation et la séquestration des jeunes au camp de militaire de Kankan ? En tout cas le chargé de communication du ministère de la justice garde des sceaux, estime pour sa part qu’il faut nécessairement une enquête pour déterminer le fond de cette affaire qui continue de défrayer la chronique dans la cité.

Interrogé sur  cette affaire, le chargé de communication du département de la justice,  nous a confié n’être personnellement "pas informé", mais estime toutefois qu’il est nécessaire de faire une enquête. ‘’J’avoue que je ne suis pas personnellement informé. J’apprends comme tout le monde que des gens ont été arrêtés et envoyés dans un camp puis libérés’’, nous a expliqué M. Ibrahima Béavogui. A la question de savoir si le ministère de la justice va diligenter une enquête pour situer les responsabilités autour de cette affaire de violation “grave“ des droits de l’Homme, monsieur Béavogui répond avec insistance qu’ ‘’il faut absolument une enquête. Le parquet doit diligenter une enquête pour qu’on sache de quoi il s’agit, mais il faudrait qu’il y ait une dénonciation ou une plainte.

Faut-il rappeler que  déjà  une victime du nom de Boubacar Sow, a été enregistrée parmi  ces jeunes ‘’rescapés de Soronkony’’, plusieurs autres seraient  en ce moment dans un état lamentable. Parmi eux, il y a des traumatisés, des constipés,  entre autres.

 Certaines organisations de défense des droits humains ont haussé le ton et envisagent de porter plainte contre les auteurs de ces actes.

  Diallo Boubacar 1
   Pour Africaguinee.com
   Tel: (00224) 664 93 51 32

Créé le 14 octobre 2013 19:50

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: