Abdoul Sacko : ‘’ Ce que les religieux ont promis aux forces vives…’’

Abdoul Sacko, coordinateur du forum des forces sociales

CONAKRY-Nous venons d’en savoir un peu plus sur les raisons du report de la manifestation qui était projetée ce jeudi 09 mars 2023 par les Forces Vives de Guinée. Dans un entretien exclusif qu’il a accordé à un journaliste d’Africaguinee.com, Abdoul Sacko, coordinateur du forum des forces sociales revient sur les garanties que les religieux leur ont donné.

AFRICAGUINEE.COM : Les forces vives ont décidé de reporter à la dernière minute leur manifestation qui était prévue ce jeudi 09 mars. Quelle garantie avez-vous obtenu pour aboutir à une telle décision ?

ABDOUL SACKO : La garantie que nous avons obtenue, c’est la parole donnée par nos leaders religieux. Nous avons voulu montrer cette fois-ci à l’opinion nationale et internationale que certes, nous avons des doutes vis-à-vis des autorités de la transition quant à leur volonté réelle de respecter la parole donnée, mais avons voulu donner la chance à l’effort des autorités religieuses. Tout cela va s’exprimer par des preuves tangibles devant l’opinion nationale et internationale.

Les leaders religieux nous ont assuré cette fois-ci qu’ils parleront en tant qu’hommes de Dieu parce qu’ils n’ont peur que de Dieu. Est-ce que ceux qu’ils auront en face vont comprendre ce message d’hommes de Dieu ? Est-ce qu’ils auront en face des gens qui ne réfléchissent et ne respirent que politique ? On le saura. Mais une fois de plus, nous restons pessimistes quant à la volonté réelle de nos gouvernants actuels à respecter la parole donnée mais aussi de nos autorités religieuses.

On vous sent très sceptique, mais cette fois-ci c’est le premier ministre qui a demandé à ces religieux de s’impliquer en vue de dénouer la crise. N’est-ce pas là une garantie suffisante ?

Espérons qu’il en soit ainsi. Mais n’oublions pas que nous avions déjà reçu le premier ministre. Après avoir recueilli nos préoccupations, il avait assuré qu’il fera le mieux possible pour les prendre en compte. Mais cette promesse n’a pas été suivie par des actes.

N’oublions pas aussi que nous avons en face, des autorités qui ne parviennent pas à respecter elles-mêmes, la charte qu’elles ont unilatéralement éditée. Donc, le fait d’avoir fait appel aux religieux n’est pas en soi une garantie suffisante pour nous. C’est par respect pour nos autorités morales et religieuses que nous avons décidé d’accepter ce report. Ce n’est pas la confiance que nous avons vis-à-vis du CNRD ou du Premier ministre.

Malgré le report de la manifestation il y a eu un regain de tension sur l’axe le Prince. Quel appel avez-vous à lancer à ce stade ?

Les forces vives ne prônent pas la violence. Encore une fois, nous disons à nos compatriotes de regarder ce que nos autorités religieuses pourront nous offrir pour une dernière fois. Voyons jusqu’où ceux qui nous dirigent sont respectueux de nos autorités morales et religieuses, voyons jusqu’où ils sont préoccupés par la stabilité politique et sociale de notre pays, voyons jusqu’où ils sont prêts à favoriser une transition apaisée, consensuelle dans le respect de la Loi et du droit.

A suivre…

Entretien réalisé par Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le 9 mars 2023 14:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces