Recrutement dans l’armée : Les révélations chocs du Général Idi Amin sur la santé de certains candidats

Le Général à la retraite Aboubacar Sidiki Camara dit Idi Amin, ministre de la Défense nationale

CONAKRY-Le ministre de la Défense nationale a fait des révélations chocs, ce vendredi 22 décembre 2022, sur le processus de recrutement en cours au sein des forces armées guinéennes. Le Général à la retraite, Aboubacar Sidiki Camara a révélé qu’en plus des faux documents présentés par certains candidats, les résultats des tests médicaux de certains d’entre eux révèlent des choses inquiétantes. Explications.

"Nous voulons que le génie militaire soit équipé afin de faire nos routes, nos ponts. Pour cela, il faut recruter. On a lancé un appel pour que les jeunes guinéens viennent déposer leurs candidatures afin qu’on les forme techniquement et militairement. Alors, pour ce cas, on a besoin de 500 hommes pour former un bataillon génie. Le matériel, les équipements, les machines tout est déjà commandé.

Donc, pour ce recrutement, nous avons eu plus de 1780 candidatures avec des diplômés. Mais quand nous avons vérifié dans nos universités et dans nos écoles professionnelles, il n’y avait que 718 diplômés qui sont valables, (le reste des diplômes sont falsifiés). Sur les 718 on ne pouvait prendre que 500.

Mais, nous avons constaté aussi que la plupart de nos jeunes sont pourris par la drogue et l'alcool et autre vice. Or, nous nous avons besoin des jeunes sains. Nous avons donné les premiers résultats qui sont disponibles sur le site de notre département, rien n'est caché. Les jeunes qui ont vu leurs noms sont allés au kilomètres 36 en vue de les tester chacun dans son domaine. Après, nous allons passer à la pratique. Ceux qui seront retenus formeront le bataillon de génie militaire. Ils seront équipés pour travailler pour le peuple de Guinée.

C'est le moment de demander à tout le monde de veiller à notre jeunesse parce que si vous voyez les résultats de leur visite médicale, c'est très grave. Le dépôt de candidatures a pris fin (pour le second recrutement) mais le chef de l'Etat avait demandé que cela soit prolongé. Nous l’avons fait, mais la question qu'on se pose est celle de savoir : combien de jeunes sains aura-t-on. Parce que l'armée est un métier des jeunes sains. Quand on n’est pas sain, on ne peut pas aller dans l'armée. Il faut que cela soit claire pour tout le monde."

A suivre…

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 23 décembre 2022 21:57

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces