Quand des punaises rompent les liens sociaux à Conakry : « Mes enfants sont stigmatisés par mes voisins… »

CONAKRY- La capitale guinéenne connait une recrudescence des punaises de lit. Ce parasite pourrit la vie de nombreuses familles dans la capitale guinéenne. Mais certains citoyens préfèrent garder leur mal en silence, car annoncer à son voisin que « chez soi » est infesté par les punaises est synonyme de « honte ».

Comment expliquer cette recrudescence des punaises dans les foyers ? Certains citoyens accusent les objets d’occasion importés de l’occident et qui inondent le marché guinéen. Fripes, matelas, frigos…, les objets dits de « seconde main » importés notamment de l’Europe sont indexés, à juste raison.

En France, par exemple, les punaises de lit sèment la psychose. Face à l’ampleur de leurs dégâts, le débat s’est même transporté à l’Assemblée Nationale. Des pays maghrébins, comme le Maroc, l’Algérie ont pris des mesures spécifiques pour éviter l’importation des punaises de l’Hexagone vers leur Etat.

Lire aussi-France : La panique des punaises de lit envahit Paris…

A Conakry, dans certains foyers ce n’est plus la sérénité à cause de cet insecte nuisible qui suce le sang des humains. Si on n’y prend pas garde, dans certains lieux publics (transport en commun, mosquées, tribunaux), c’est facile d’attraper ces bestioles et des emporter chez soi sans se rendre compte.

« Lorsque vous emprunter le transport en commun, il faut observer là où vous vous asseyez, sinon vous risquez d’emporter ce voisin encombrant chez vous », conseille Amadou qui a vécu la mauvaise expérience avec les punaises.

A Conakry, on l’appelle la « Belle ». Elles (punaises) s’introduisent dans les parois et moindres recoins. Cet insecte parasite est même à l’origine de la rupture de certains liens sociaux, selon des témoignages confiés à Africaguinee.com.

Moussa Cissé habite dans le quartier Tannerie. Il explique le mal que lui font ces punaises depuis deux ans. Il ne sait plus quoi faire, car toutes les solutions qu’il a envisagées pour éradiquer ces insectes chez lui, sont restés inefficaces.

« Je vais vous dire, depuis deux ans, ces punaises de lit règnent en maître absolu dans ma maison. Elles nous empêchent de dormir paisiblement. Nous avons à chaque fois des boutons sur notre corps. J’ai utilisé des insecticides pour les éradiquer, mais jusqu’à présent ces punaises sont toujours dans notre maison. Je ne sais plus quoi faire », soupire M. Cissé.

Ce responsable de famille confie qu’à cause de ces punaises ses voisins ont cessé de le fréquenter. Pire, lorsque ses enfants vont dans le voisinage, ils sont stigmatisés.

« Depuis que nos voisins ont appris que ces insectes nuisibles sont dans notre maison, ils nous évitent. Ils ne viennent pas chez nous et même si mes enfants vont chez eux, ils sont stigmatisés. Aujourd’hui je me pose la question qu’est-ce qu’il faut faire pour se débarrasser de ces punaises de lit chez moi« , s’interroge-t-il.

Binta Doumbouya, abonde dans le même sens. Cette mère de famille a failli perdre la vie avec ses enfants. Extenuée par le mal de ces punaises qui lui pourrissent la vie, elle a décidé d’acheter un aérosol pour les éradiquer. Au lieu d’éradiquer le voisin indésirable, elle a plutôt intoxiqué ses enfants avec cet insecticide.

« Les punaises de lit continuent à prendre de l’ampleur dans nos différentes concessions. Hier, j’ai failli tuer mes enfants à causer de ces punaises de lit. J’ai acheté un insecticide que j’ai utilisé, mais il a failli nous coûter la vie. Mes enfants se sont réveillés avec des vomissements et des douleurs un peu partout.

Quand nous sommes partis à l’hôpital, les médecins nous ont demandé ce que nous avons mangé. Après, je leur ai parlé de cet insecticide que j’ai utilisé pour éradiquer les punaises dans ma maison.  Ils m’ont conseillé de ne plus utiliser ces aérosols parce que cela peut engendrer la mort. Cette affaire de punaises de lit est devenue préoccupant. On n’arrive pas à trouver une solution« , a-t-elle témoigné.

Lire aussi-Punaises de lit: comment s’en débarrasser ?

Mamadou Mouctar Diallo, lui demande aux autorités de prendre des mesures pour faire face à cette situation pour éviter une « épidémie » de punaises dans le pays. « Ces punaises de lit se développent très rapidement. Je demande aux autorités de la transition d’agir dès maintenant pour faire disparaître complètement ces insectes qui font des dégâts dans notre différentes concessions « , a-t-il demandé. Pour le moment, les autorités sanitaires n’ont annoncé aucune mesure pour faire face à ces punaises dans les foyers.

A suivre…

 

Mamadou Yaya Bah 

Pour Africaguinee.com

Créé le 17 octobre 2023 14:35

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,