Nouveau Gouvernement : « Ça va crier…Bah Oury n’est pas libre », prévient Mamadou Sylla

Mamadou Sylla, président de l'UDG

CONAKRY- Le leader de l’Union Démocratique de Guinée (UDG) a réagi suite à la nomination du nouveau gouvernement dirigé par Bah Oury. Interrogé ce jeudi 14 mars 2024 par Africaguinee.com, Elhadj Mamadou Sylla s’est montré pessimiste. Dans cet entretien, le leader du parti Union Démocratique de Guinée (UDG) n’est pas passé par le dos de la cuillère pour dire ses « vérités ».

AFRICAGUINEE.COM : Le général Mamadi Doumbouya a dévoilé ce mercredi la liste du nouveau gouvernement. Quelles sont vos attentes ?

ELHADJ MAMADOU SYLLA : Les attentes du peuple de Guinée sont connues actuellement. C’est d’avoir accès à l’eau, au courant, à des logements décents et aux denrées à des coûts abordables. Malheureusement, ces choses que nous considérons comme un luxe chez nous, chez les autres c’est un droit acquis il y a longtemps (…). Voici entre autres les attentes urgentes du peuple vis-à-vis du nouveau gouvernement. Il faut que les autorités actuelles fassent tout pour faire face à ce que je viens de citer là. Ce sont les priorités et il faut y faire face pour trouver des solutions urgentes. Sinon, quoi qu’ils fassent après, ça va crier dans la cité. Même si on nomme des américains à tête de tous les départements ministériels, s’il n’y a pas quoi manger forcement ça va crier.

Comment analysez-vous la composition de cette équipe ?

Je crois qu’il y a eu trop de bruits pour reconduire 15 personnes alors que lorsqu’ils (dirigeants du CNRD) sont venus, ils avaient dit qu’il n’allait pas y avoir de recyclage. Un gouvernement qui est dissout depuis plus de 20 jours, normalement tous ses membres devraient être des anciens ministres. En plus, ceux qui ont fait leur entrée dans ce nouveau gouvernement ne sont pas connus du grand public.

Cela montre que même le premier ministre, on l’a pris en tant que (homme) de la société civile et non en tant qu’homme politique. S’il n’a réussi à faire entrer dans son gouvernement une seule personne qui est politique, cela veut dire que qu’ils n’ont pas nommé Bah Oury à la primature en tant qu’homme politique mais plutôt en tant qu’acteur de la société civile. En tout cas c’est ma vision.

Voulez-vous dire qu’on n’a pas laissé la main à Bah Oury pour le choix des hommes ?

Oui parce que si réellement, on avait laissé Bah Oury faire son choix, il serait obligé de faire entrer dans son gouvernement quelques acteurs politiques. Vous allez voir, ça va beaucoup crier dans ces jours-ci. Parce qu’il y a certains jeunes leaders politiques qui pensaient qu’on allait les choisir mais comme tel n’est pas le cas, alors ils vont crier partout ! Attendez seulement.

Ils n’ont pris que des fonctionnaires technocrates qui étaient là et deux qui sont venus de l’extérieur. Vraiment ce n’est pas un gouvernement politique du tout. Mais puisqu’on ne sait pas ce qu’il (Bah Oury) a signé avec eux avant d’être nommé premier ministre, on attend de voir. Pour moi, il faut attendre leurs premiers 100 jours avant de les critiquer parce qu’il y en a quand même certains parmi eux qui sont bons et qui ont fait leurs preuves dans l’ancien gouvernement. Il faut leur accorder le bénéfice du doute.  Mais ce qui est important, il y a des urgences. Donc, ils n’ont qu’à se mettre au travail.

Selon vous ce nouveau gouvernement pourra-t-il faciliter l’organisation des élections pour le retour à l’ordre constitutionnel dans les délais ?

Il ne faut pas que les gens oublient qu’on a un gouvernement qui est dans un autre gouvernement. On a le CNRD qui est un gouvernement (à part). C’est le plus puissant. Alors toi qui vient servir ces gens-là, tu dois te soumettre. Donc, tu n’es pas libre. Même le premier ministre n’est pas libre. Il faut que les gens comprennent cela. Parce que le président a toujours dit que c’est lui qui est allé à la mort pour chercher le pouvoir. Ce qui veut dire que s’il t’appelle c’est pour venir exécuter les ordres qu’il aura à te donner sinon il va te limoger. Le vrai gouvernement c’est le CNRD.  Les autres-là, c’est juste pour embellir, ce sont des compléments d’effectif. C’est un militaire qui est à la tête et le civil vient en seconde position.

Avez-vous un message avez-vous à donner à cette nouvelle équipe dirigée par Bah Oury ?

D’abord je les félicite, ce sont des Guinéens et je souhaite de bonnes choses pour notre pays. Je les invite à sortir de leur tête les idées comme : ‘’il faut moi ou bien il faut mon parent sinon ça ne va pas marcher’’. Non, il faut sortir de ça et toujours voir la Guinée et les Guinéens. Tous les bons Guinéens doivent mettre la Guinée au-dessus des intérêts personnels.

L’autre chose aussi, je voudrais qu’on leur laisse la main libre pour travailler et de mettre tous les moyens possibles à leurs dispositions afin qu’ils puissent réussir leurs missions. Parce qu’il ne faudrait pas qu’on donne un champ à cultiver à quelqu’un et lui priver de la daba avec laquelle il doit cultiver. Tu vas beau nommer des ministres, mais s’ils n’ont pas les moyens, s’ils n’ont pas leurs budgets qu’il faut et à temps alors ils ne pourront pas avoir de bons résultats.

L’Etat est impersonnel, on ne gère pas l’Etat comme bon nous semble, il y a toujours des règles à suivre. Même dans nos propres entreprises, on ne peut pas diriger comme on veut si vraiment on veut réussir à avoir de bons résultats. Il y a des principes et des règles qu’on doit suivre pour espérer réussir et présenter un bon résultat. L’Etat c’est toi, lui et moi, l’Etat c’est tout le monde, c’est tous les Guinéens qui sont l’Etat. Donc, chacun doit faire sa part de responsabilité.

Bien sûr, il y a un chef de l’Etat qui coiffe tout le monde, qui gère, qui régularise tout ce qui ne va pas mais sinon nous sommes l’Etat. Ce qui veut dire, il faut toujours prendre les personnes compétentes et les nommer, il ne faut pas prendre comme ennemis les personnes qui sont capables de faire bien les choses. Tous les Guinéens sont à leurs dispositions pour faire avancer le pays, il faut toujours agir dans le bon sens pour le bonheur de la Guinée.

Entretien réalisé par Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le 14 mars 2024 18:17

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , , ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces