Niger : Près de 300 guinéens expulsés d’Algérie bloqués à Assamaka…

Crédit photo info migrant

NIGER-Depuis début avril, l’Algérie continue d’expulser des candidats à de l’immigration irrégulière vers l’Europe.

Interceptés sur le sol Algérien, ces migrants originaires de l’Afrique saharienne, sont jetés dans l’enfers du désert d’Assamaka, devenu un nouveau purgatoire où la température dépasse 45 degrés pendant la journée.

Ces derniers temps, Alger a accentué les déportations. Des milliers de migrants subsahariens sont abandonnés en plein désert où ils sont obligés de marcher près de 20 kilomètres avant d’arriver dans la ville frontalière d’Assamaka. C’est l’une des routes migratoires les plus fréquentées.

Parmi ces candidats malheureux expulsés de l’Algérie, il y a de nombreux Guinéens dont des filles mineures. Selon nos informations près de 300 guinéens sont aujourd’hui bloqués à Assamaka.

Une source proche du ministère des affaires étrangères, confie que près de 800 guinéens ont été rapatriés le mois dernier vers Conakry à bord d’un vol charter. Ces opérations devraient se poursuivre, selon la même source.

L’Organisation Internationale pour les Migrations  (OIM), une agence onusienne et les autorités locales nigériennes sont débordées par l’afflux de migrants qui continue de rallier cette zone frontalière où des tensions sont désormais fréquentes entre population locale et migrants.

De passage devant les conseillers nationaux,  il y a une semaine, le ministre des affaires étrangères a annoncé qu’ils sont en train de travailler avec autorités nigériennes pour le retour des ces guinéens. Selon Dr Morissanda Kouyaté, le fait pour le président de la Transition de dire, « aller me chercher les guinéens qui sont en difficulté et ramener les moi », ça fait un déclic dans la tête des compatriotes.

« Nous sommes en train de travailler sur le Niger, la Mozambique, l’Angola, ainsi que tous les pays où nous avons nos compatriotes. Tous ceux qui veulent revenir, ils reviendront chez eux », a promis le chef de la diplomatie guinéenne.

« Aujourd’hui, tout le monde a mon contact. Je ne le changerai pas. Les gens m’appellent du Niger, de la Mozambique… il y en a qui sont là-bas qui m’envoient leurs images en prison. Ils veulent tous revenir. C’est important.

Le président et le CNRD ont créé cet espoir pour les Guinéens. Quand vous voyez nos compatriotes qui reviennent, c’est des jeunes, des bras valides, ils sont instruits. C’est un plus pour nous », assure le ministre Kouyaté.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com

Créé le 2 mai 2023 23:54

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces