La Libye (re)plonge dans la violence, les étrangers s’en vont

7567123-la-libye-re-plonge-dans-la-violence-les-etrangers-s-en-vont

Plusieurs pays européens dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas, la France et l'Italie, ont enjoint leurs ressortissants à quitter le pays.


Combats meurtriers incessants impliquant des milices armées, tirs contre un convoi diplomatique britannique : l'escalade des violences en Libye a poussé des capitales occidentales à appeler leurs ressortissants à quitter le pays plongé dans le chaos, au lendemain de l'évacuation du personnel diplomatique américain.

Au moins 97 personnes ont été tuées et plus de 400 autres blessées en deux semaines de combats entre milices rivales à Tripoli, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé diffusé dimanche 28 juillet.

A Bengahzi, dans l'est du pays, au moins 38 personnes, des soldats pour la plupart, ont été tuées en 24 heures, dans des combats entre armée et groupes islamistes.

Un convoi de l'ambassade britannique attaqué

Dans la capitale, des combats faisaient toujours rage dimanche entre milices rivales autour de l'aéroport et dans plusieurs autres quartiers dans le sud de la capitale où se concentrent les affrontements depuis le 13 juillet.

Le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Badr Abdelatti, a indiqué dimanche que 23 personnes, dont des Egyptiens, ont été tuées dans la chute d'une roquette sur leur maison.

Dans ce climat de violences, des pays européens dont le Royaume-Uni et l'Allemagne ont enjoint leurs ressortissants de quitter la Libye où un convoi de l'ambassade britannique a été attaqué dimanche sans faire de victime.

"Tôt ce matin, un convoi de l'ambassade britannique a fait l'objet d'une tentative de vol de voiture. Des coups de feu ont été tirés sur nos véhicules […]. Tout le personnel de l'ambassade est sain et sauf et personne n'a été blessé", a déclaré à Bob Phillipson, porte-parole de l'ambassade.

Situation "imprévisible"

Les Etats-Unis, dont l'ambassade est située sur la route de l'aéroport où se déroulent les combats, ont évacué leur personnel diplomatique samedi par voie terrestre, sous une couverture aérienne.

"La situation est extrêmement imprévisible et incertaine", a souligné dimanche le ministère allemand des Affaires étrangères. Londres a aussi appelé les ressortissants britanniques à "partir maintenant par des moyens privés", déconseillant tout voyage en Libye. D'autres pays comme la France, Pays-Bas, la Belgique, la Turquie, l'Espagne, l'Italie ou Malte ont lancé le même appel à leurs ressortissants.

 

observateur

Créé le 28 juillet 2014 10:09

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces