Justice en Guinée : Le fils du Commandant “AOB“ lance un appel au président Alpha Condé…

Commandant Alpha Oumar Boffa Diallo "AOB"

CONAKRY- Trois ans après l’arrestation de son père, le fils du Commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB), considéré comme le cerveau de l’attaque du domicile du président Alpha Condé en juillet 2011, a lancé un appel à l’endroit du chef de l’Etat, a appris Africaguinee.com.


Dans un entretien exclusif avec notre rédaction, Ousmane Diallo a plaidé auprès du chef de l'Etat pour qu'il accepte  de gracier son père et tous les autres détenus dans cette affaire.

’Aujourd’hui, tout ce qu’on peut, c’est de lancer un appel au président de la République, parce qu’au niveau de la justice, on n’a plus espoir, la Cour suprême n’a jusqu’à présent pas réagi. Donc, c’est le président de la République qui peut faire quelque chose. Nous lui demandons de gracier notre papa et tous les autres détenus  dans cette affaire. Il est la seule personne qui peut nous aider aujourd’hui, personne d’autre’’, a lancé le fils du commandant AOB, qui précise que son papa est toujours alité à l’infirmerie de la maison centrale.

’ Il est toujours à l’infirmerie de la maison centrale. Son état de santé s’est amélioré, mais il n’est pas encore guéri. Il est toujours détenu à l’infirmerie de la maison centrale. On s’est battu pour qu’il aille se soigner, mais toutes les portes sont fermées. On n’a pas d’autres choix, donc, il est toujours là-bas’’, confie Ousmane Diallo.

Au fur et à mesure que les années passent, ça se complique, et, pour le Commandant “AOB“ et pour la famille, déclare son fils. ‘’2012 ou 2013, c’était mieux qu’aujourd’hui. On a plus d’espoir, parce que jusque maintenant ça ne fait que se compliquer. Le moral n’est pas là, la maman aussi est malade. Elle ne peut pas se tenir débout’’, dit Ousmane Diallo, qui précise que ‘’tous les jours’’ il se déplace de Kagbélen à la maison centrale pour amener le manger à son papa. ‘’On sait que l’Etat peut le prendre en charge, mais c’est trop risqué. Donc, on est obligé de lui envoyer à manger tous les jours. C’est trop dur, mais on n’a pas le choix’’, s’amertume Ousmane Diallo.

Dans la nuit du 18 au 19 juillet 2011, un commando  armé avait attaqué la résidence privée du président Alpha Condé, à Kipé, dans la commune de Ratoma. Dans les heures qui ont suivi l’attaque, des personnalités civiles et militaires proches de l'ancienne junte au pouvoir, ont été arrêtées et inculpées par la justice guinéenne.

Lors du procès qui a duré sept mois, tous les accusés avaient nié les faits qui leur étaient reprochés. Le commandant AOB avait clamé son innocence et a soutenu avoir été victime de prise d’otage. « Ce que je veux dire au peuple de Guinée, je suis innocent dans cette affaire. J’ai été victime de prise d’otage, de tentative de meurtre de la part des personnes que je ne connais ni d’Adam ni d’Eve. Ils m’ont embarqué de force dans un bateau que je ne connais ni le commandant, ni l’équipage encore moins la destination », avait clamé le commandant AOB.

Cette déclaration n’a eu  aucun effet car le juge dans son verdict l’a condamné à la réclusion criminelle à perpétuité (la prison à vie).

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 31 11 12

Créé le 21 juillet 2014 08:38

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces