Il refuse une liberté conditionnelle après 63 ans de prison

Joseph Ligon

Joseph Ligon, 79 ans, a écopé de la prison à perpétuité en 1953. Il aurait pu aujourd'hui jouir d'une liberté conditionnelle. Mais l'idée ne lui plaît pas.

En 1953, le verdict a été sans appel pour Joseph Ligon. L'adolescent de 16 ans avait été condamné à la perpétuité pour un double crime commis à Philadelphie.

Depuis janvier 2016, la donne a changé aux États-Unis. La Cour suprême des États-Unis offre désormais une liberté conditionnelle aux mineurs ayant écopé de la prison à perpétuité.

"Il veut vraiment être libéré"

Mais Joseph Ligon, qui a toujours proclamé son innocence dans cette affaire, a refusé cette liberté conditionnelle.

"Il le fait par principe", ajoute Bradley Bridge, l'avocat de "Defender Association of Philadelphia" dans des propos relayés par le Daily Mail. "Il ne veut pas être libéré sous conditions. Il veut vraiment être libéré. À ses yeux, il est resté assez longtemps en prison."

 

Source: 7/7.be

Créé le 2 novembre 2016 16:07

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: