La population guinéenne se mobilise pour la vaccination des enfants contre la poliomyélite

La poliomyélite demeure une maladie grave et invalidante, mais qui peut être prévenue par une action simple : l’administration du vaccin polio oral aux enfants, en particulier ceux âgés de moins de 5 ans. Pour éliminer définitivement cette maladie, chaque enfant doit être vacciné. Malheureusement, des milliers d’enfants demeurent non vaccinés, ce qui a entraîné une recrudescence des épidémies de poliomyélite dans plusieurs pays, y compris ceux qui avaient éradiqué le virus depuis des décennies. Bien que l’Initiative Mondiale pour l’Éradication de la Poliomyélite ait connu d’importants succès mondiaux depuis son lancement en 1988, y compris la certification de l’éradication du poliovirus sauvage en Afrique en août 2020, certains pays de la région africaine, notamment la Guinée, continuent à signaler des cas de poliovirus vaccinal, en particulier de type 2.

En juillet 2023, la Guinée a détecté des cas de polio de type 2 et a organisé deux campagnes de vaccination en septembre et octobre 2023 pour y remédier. Malgré ces efforts, les enquêtes sur la couverture vaccinale ont révélé des résultats insatisfaisants, ce qui a permis à la maladie de persister. Pour poursuivre la lutte contre la polio, un premier tour des journées nationales de vaccination a été organisé en mai 2024, visant à vacciner plus de trois millions d’enfants âgés de 0 à 5 ans répartis dans les 38 districts sanitaires du pays.

Cette initiative intervient dans un contexte particulier, avec la présence de diverses épidémies additionnelles telles que la diphtérie, la coqueluche, la fièvre jaune et la rougeole. Ces journées fournissent également une occasion précieuse pour renforcer la vaccination de routine des enfants et faire face à ces épidémies.

UNICEF/Guinee
Hadja Aminata Diané, résidant à Gonia 3, ville de N’Zérékoré, Guinée.

Antoinette Guilavogui, Agent vaccinatrice, explique : « J’ai choisi de faire vacciner mon bébé contre la poliomyélite pour le protéger de cette maladie. Cependant, je ne peux pas rester passive tant que les autres enfants de mon quartier ne sont pas également protégés. Mon objectif est de voir tous les enfants vaccinés contre la polio. C’est pourquoi, malgré les conditions météorologiques difficiles, il fait très chaud en ce moment, je suis sortie avec mon bébé pour administrer les vaccins aux autres enfants, car c’est ainsi que nous pourrons éliminer cette maladie de notre pays. De plus, j’utilise la présence de mon bébé pour encourager les familles réticentes à accepter la vaccination et ainsi permettre à un plus grand nombre d’enfants d’être protégés. »

Antoinette Guilavogui, Agent vaccinatrice dans le quartier Gonia 3 de la ville de N’zérékoré, Guinée.
UNICEF Guinée
Créé le 21 mai 2024 10:52

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_