France : la ‘’bonne’’ nouvelle pour Ousmane Touré, le jeune guinéen expulsé le 23 décembre

CONAKRY- ‘’A quelque chose malheur est bon’’, nous enseigne le vieux dicton. Après son expulsion de la France le 23 décembre 2023, le jeune guinéen Ousmane Touré est tout proche de rentrer légalement dans le pays d’Emmanuel Macron.


Selon nos informations, le jeune guinéen employé d’un restaurant à la Rochelle a obtenu finalement son visa pour la France. Dans un post fait sur X (Twitter) ce vendredi 12 janvier 2024, le maire de la ville de Rochelle Jean-François Fountaine, a annoncé la ‘’bonne’’ nouvelle.

« L’expulsion de M. TOURE, employé dans un restaurant Rochelais, vers la Guinée au moment des fêtes de fin d’année avait suscité une forte émotion. Je suis heureux qu’il ait pu obtenir un visa de retour en France et de bientôt le revoir dans notre ville. Je tiens à remercier Monsieur le Préfet et les services de l’Etat pour leur humanité, leur efficacité et la rapidité de leur intervention »,a écrit Jean-François Fountaine.

Joint au téléphone ce matin par un journaliste d’Africaguinee.com, Me François Drageon, l’avocat du jeune confirme que son client Ousmane Touré a eu le permis de travail de longue durée dans le pays où il a été expulsé le 23 décembre dernier.

« J’ai eu la confirmation depuis ce matin qu’il a eu le permis de travail d’une longue durée en France qui a été octroyé par le préfet de Charente Maritime. Il a son passeport guinéen et je pense qu’il a désormais le visa donc il va pouvoir rentrer en France », a précisé l’avocat.

A Conakry, Ousmane Touré que nous avons contacté n’a pas voulu confirmer ni infirmer cette nouvelle. Mais son avocat rasure : « J’ai eu son employeur au téléphone, mais tout est question d’heures. Je pense que nous pouvons l’obtenir pour qu’Ousmane puisse venir vivre en France légitimement comme il y a le droit. Donc je trouve ça très bien », a ajouté Me François Drageon qui n’a pas manqué de livrer ses sentiments suite à cette procédure.

« C’est très compliqué en France, c’est devenu un pays qui s’est un peu rétracté sur ses principes fondamentaux notamment sur le fondamental de l’accueil. Je comprends aussi que c’est des choses qui peuvent se concevoir dans une période économique compliquée, une période de tension (…). Mais concernant Ousmane, il y avait un sentiment d’injustice et de frustration face à ces violences administratives quasi-mécaniques, donc je suis heureux. On n’a pas fait de procès, la mobilisation des gens ça suffit à faire comprendre que trop de droit tue le droit. Et je trouve que c’est bien pour Ousmane et l’ensemble des gens qui ont travaillé, parce que ça renvoie de la France une image un peu moins coercitive, contraignante que celle qu’on a l’habitude. Après, cela ne veut pas dire que tout est bien, mais c’est une belle victoire de l’intelligence », a renchéri l’avocat d’Ousmane Touré.

Sur le sujet, le ministère des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des Guinéens établis à l’étranger que nous avons contacté s’est montré un peu prudent tout en confirmant que le ‘’dossier est en étude mais pas finalisé’’.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le 12 janvier 2024 13:10

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces