Exclusif : Le Général Sékouba Konaté fait d’autres révélations sur les massacres du 28 septembre 2009…

sekouba

CONAKRY- L’ancien numéro 3 du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (ancienne junte au pouvoir en Guinée) a fait une autre révélation sur les massacres du 28 septembre 2009, a appris Africaguinee.com.


Au cours d’un entretien exclusif avec notre rédaction, le Général Sékouba Konaté a fustigé encore une fois la lenteur de la justice guinéenne dans le traitement de ce dossier. Maintenant ses propos sur la “responsabilité collective“ de ces massacres qui ont fait plus de 150 morts, l’ancien président de la transition guinéenne a révélé la complicité de certains civils dans ces actes de violence.

“ Comment pouvez-vous expliquer que des militaires commettent de tels actes en plein jour et que personne ne lève le petit doigt pour dénoncer. Il y en a même qui ont applaudi après les massacres. Il ya des civils qui ont transporté des corps. Il y en a parmi eux qui ont mis leur véhicule à la disposition des gens pour faire disparaitre complètement les corps“ a accusé l’actuel haut représentant de l’Union Africaine chargé de l’opérationnalisation de la force en attente.

Quels sont les personnes dont les noms sont inscrits sur la liste déposée par le Général Sékouba Konaté au bureau du procureur de la Cour Pénale Internationale ? Des proches de l’actuel président Alpha Condé seraient t-ils impliqués dans ces massacres ?

Pour le moment, celui qu’on surnomme “El Tigre“ ne veut donner aucune réponse ! Cependant, il promet de la diffuser très bientôt, au terme d’un voyage qui devrait le conduire au royaume chérifien.

Le Général Sékouba Konaté dénonce également l’impunité dans son pays qui selon lui est dû au fait que la justice n’assume pas pleinement ses responsabilités.

“ Il ya eu combien de crimes qui sont restés impunis en Guinée ? La justice, qu’est-ce qu’elle a eu à faire pendant tout ce temps. Tout le monde sait qu’en Guinée la justice est aux ordres du pouvoir. Ça c’est depuis le premier régime“ soutient l’ancien homme fort de Conakry.

Dans un autre entretien accordé à notre rédaction, le Général Sékouba Konaté avait déclaré que les massacres du 28 septembre 2009 étaient une “responsabilité collective“. Le Capitaine Moussa Dadis Camara, président de la junte au pouvoir à l’époque, ne s’aurait donc être tenu seul comme responsable.

La Cour Pénale Internationale menace de se saisir de ce dossier concernant l’assassinat d’une centaine de civils et le viol de plusieurs autres femmes commis au stade du 28 septembre en 2009.

Du côté de Conakry,on affirme que la justice nationale fait son travail malgré la lenteur dénoncé par certains activistes des droits de l’Homme.

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11

 

Créé le 25 juin 2014 04:17

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces