Drogue et crime organisé : Vers la relance de la « brigade canine »….

CONAKRY-En Guinée, la lutte contre le trafic, la consommation de drogue et le crime organisé est loin d’être un pari gagné. Le phénomène prend de l’ampleur et change de forme.


Face à cette situation, les services en charge de la lutte contre ces fléaux sont en quête d’une stratégie pour les endiguer.

Pour le commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné, Secrétaire en charge des Services Spéciaux, rattachés à la présidence, les stratégies de lutte contre la drogue et le crime organisé sont certes meilleures, mais elles sont peu préparées en termes de prévention, de détection et de réponse aux situations d’urgence.

La délinquance juvénile étant une des conséquences de la consommation de la drogue, souligne M. Koné, le système de prévention, de répression, de traitement et de réinsertion dans ses différentes dimensions pose des problèmes en termes de disponibilité des moyens (financier, logistique humain et pédagogique).

« Face à ces problèmes qui ne sont pas nouveaux, il nous faut une réflexion murie de l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte pour définir de nouvelles stratégies et programmes d’actions opérationnelles afin d’aboutir à un résultat efficient en matière de lutte contre la drogue et le crime organisé.

Commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné

En ce qui concerne le secteur de la lutte contre la drogue et le crime organisé, sur la base des critères d’importance et de faisabilité, j’ai pris l’engagement lors de ma prise de fonction, au nom du ministre Secrétaire général de la Présidence, conformément au décret ND/ 2022/ 0170 d’obtenir des résultats tangibles dans les domaines prioritaires suivants :

Le renforcement de la prévention et de répression contre le phénomène narcotique et du terrorisme, l’opérationnalisation de l’ensemble de nos brigades d’intervention ; la relance du vieux projet de la brigade canine, l’amélioration de la gouvernance du secteur », a annoncé le commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné.

A en croire le Secrétaire général des services spéciaux de lutte contre la drogue et le crime organisé, les résultats dans ces différents domaines demandent un changement du paradigme d’intervention et exigent de ce fait des méthodes d’actions plus pragmatiques que théoriques.

« Pour l’atteinte de ces résultats, le Gouvernement est prêt à investir et à s’investir dans la limite des ressources disponibles ainsi qu’une prise en compte de l’accompagnement des Partenaires Techniques et Financiers », soutient l’officier de police.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 22 avril 2023 12:59

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces