Alpha Condé, son fils, Bouba Sampil, Sable Mining : Les troublantes révélations de Daniel Balin-Kurti de Global Witness… (Exclusif)

alpha-conde

CONAKRY- Ce sont de nouvelles révélations que vient de faire l’ONG « Global Witness » sur l’affaire de corruption qui touche entre autres le fils du Président Alpha Condé. L’un des cadres de l’ONG qui ont dirigé cette enquête autour de l’obtention par la société « Sable Mining » d’un permis minier en Guinée, s’est confié à notre rédaction. Exclusif !!!

 

AFRICAGUINEE.COM : Monsieur Daniel Balint-Kurti bonjour !

DANIEL BALINT-KURTI : Bonjour Monsieur Souaré !

Votre ONG « Global Witness » a publié un rapport incriminant plusieurs personnalités guinéennes dont le fils du Président Alpha Condé dans une affaire de corruption dans le domaine minier, pourquoi le cas spécifique de la société « Sable Mining » ?

Nous nous sommes focalisés sur le rôle de Boubacar Sampil (PDG de West Africa Exploration, partenaire de Sable Mining, Ndlr) avec les échanges de mails qu’il a eus avec les dirigeants de la société Sable Mining. On cite les mails de Sampil qui sollicite de l’argent et il dit qu’il veut que Sable-Mining envoit cet argent via le compte en banque du fils du président Alpha Condé. Je pense qu’il ne faut pas trop exagéré dans le contenu de notre rapport. Si quelqu’un doit des explications, c’est Monsieur Sampil et bien sûr ses patrons de Sable-Mining. La question est de savoir comment l’argent a été envoyé à Bouba Sampil. C’est lui le point focal des affaires de sable-Mining en Guinée.

Ce montant s’élève à Combien ?

Dans les e-mails, on voit qu’il (Bouba Sampil, Ndlr) est entrain de demander 15 milles euros pour payer des gens au ministère des mines, des techniciens en Guinée. Mais il se peut que le montant soit au dessous des 15 milles qu’il demandait. Dans les mails de façon intermittante il demandait qu’on l’envoit ce montant tout de suite.

Monsieur Bouba Sampil a précisé dans une interview qu’il nous a accordée que le permis minier obtenu par sa société date de 2009, donc avant l’arrivée au pouvoir du Président Alpha Condé. Qu’en dites-vous ?

Les e-mails dont je fais cas ont été envoyés entre les deux tours de la présidentielle de 2010. Oui c’est avant l’arrivée du président Alpha Condé.

Qu’est-ce qui prouve que Sable Mining a participé au financement de la campagne du Président Alpha Condé en 2010 ?

Oui ils ont soutenu la campagne, parce qu’ils ont aidé avec la logistique. Ils ont réservé et, il semblerait qu’ils ont payé aussi pour les vols pour Alpha Condé et Alpha Mohamed Condé   pendant la campagne présidentielle. Certes ils n’ont pas donné de l’argent pour financer, mais ils ont aidé avec le transport. Dans notre rapport, nous avons précisé que Sable Mining s’est occupée d’organiser les vols pour Condé père et fils, ont proposé le prêt d’un hélicoptère et ont organisé des réunions en Afrique du Sud pour les Condés pendant la campagne présidentielle.

Quand on publie un rapport il y a un travail de suivi. Il y a des autorités de ces pays qui nous contactent  pour parler de nos enquêtes. Alors on reste ouvert à ce genre de conversation. Mais il y a une certaine confidentialité qui entoure cela. C’est important pour nous, il ne s’agit pas seulement de publier mais qu’il y ait un impact qui va avec ce qu’on publie. On n’écrit pas ça en forme de divertissement. On veut qu’il y ait des conséquences pour ceux qui font des actes de corruption.

D’après vous est-ce qu’il faut s’intéresser à d’autres secteurs outre celui minier ?

Nous allons continuer à travailler dans le secteur minier et pétrolier. Pour Global Witness, notre spécialité c’est vraiment le secteur des ressources naturelles. Mais on travaille sur assez de pays. Mais je ne sais quelle sera la prochaine enquête sur la Guinée. On travaille depuis les années 90 sur l’Afrique de l’ouest. Notamment en commençant par les diamants du sang, les grumes. Je crois que cette partie Ouest de l’Afrique restera une zone de prédilection pour Global Witness. Mais précisément en ce qui concerne la Guinée on ne sait pas encore.

 

Interview réalisée par SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11

 

 

 

 

 

 

 

 

Créé le 24 mai 2016 17:42

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm