Affaire du 19 Juillet : Inquiétude autour de l’état de santé du Colonel Sadou Diallo…

Accusés

CONAKRY- Hospitalisé depuis plusieurs semaines, suite à une infection hémorroïdaire, le Colonel Sadou Diallo , a besoin pour recouvrer pleinement sa santé, d’une convalescence hors des geôles de  la maison centrale, a appris Africaguinee.com.Cet officier supérieur  de l'armée guinéenne accusé d'avoir participer à l'attaque qui a visé le domicile privé du chef de l'Etat est actuellement alité à l'hôpital d'Ignace Deen.
 

Interrogé sur état de santé, un des avocats de la défense dans ce dossier a  confié que ‘’Son état de santé s’améliore quand même, mais les médecins ont demandé à ce qu’il continue son traitement parce que son état actuel est incompatible avec son maintien en détention’’, nous a-t-il dit au téléphone.
 

‘’Nous nous battons donc, poursuit-il, pour  obtenir soit sa mise en liberté provisoire pour qu’il continue soit à être traité à la maison, soit qu’il reste à l’hôpital. Mais à l’hôpital, c’est très couteux parce que la cabine par jour, ça coûte sauf erreur de ma part 15.000 francs guinéens  qui sont à la charge de sa famille. C’est pourquoi nous aurions souhaité qu’il continue les traitements à la maison. Nous nous battons dans ce sens, mais pour l’instant cela n’est pas encore obtenu !’’, a expliqué notre interlocuteur.

 

Evoquant les raisons qui expliqueraient le retard de la mise en place du tribunal militaire qui sera  chargé de juger ces officiers accusés dans ce dossier, l’avocat a déclaré qu’il y a beaucoup de préalables dont notamment le manque de souci des autorités judicaires sur la liberté des personnes détenues.

 

‘’ Il nous a été dit au départ que les membres du tribunal allaient suivre une formation de deux mois, mais je crois ces deux sont écoulés depuis très longtemps. Je pense qu’il y a seulement le fait qu’on n’a pas le souci pour la liberté des personnes. Sinon, on ne peut pas comprendre que des citoyens soient détenus et qu’en même temps qu’on dise qu’il faut que les juges qui doivent les juger soient formés alors que pendant ce temps, les gens sont en prison. C’est quand même extraordinaire. Normalement ceux doivent être jugés doivent trouver leur juridiction sur place’’, s’est-il exclamé.
 

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 935 132 

 

Créé le 31 janvier 2014 11:06

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3

Avis d’appel d’offre ouvert…

mercredi, 15 mai 24 - 11:36 am