Ulrich Meier Tesch, ambassadeur d’Allemagne : « On ne va pas laisser tomber l’Afrique… »

L'ambassadeur d’Allemagne en Guinée, Ulrich Meier Tesch

Plus de soixante millions d’allemands étaient appelés aux urnes, dimanche 26 septembre 21, pour élire les députés du Bundestag (le parlement) qui, à leur tour, choisiront celui ou celle qui succédera à Angela Merkel.

A cette occasion, l'ambassadeur d’Allemagne en Guinée, Ulrich Meier Tesch, a organisé une cérémonie de soirée électorale, dans sa résidence située à Dixinn. Plusieurs diplomates notamment des pays membres de l'Union européenne y ont pris part.

Au total, 47 partis ont présenté 6 211 candidats, soit sur des listes des partis, soit individuellement dans les circonscriptions, dans toute l’Allemagne. Les six principales formations qui espèrent se partager les sièges du Bundestag sont la CDU (chrétiens-démocrates), le SPD (Social-démocrate) – les deux grands partis historiques –, les écologistes de Die Grünen (Les Verts), le Mouvement populiste d’extrême droite (AfD), les libéraux (FDP) et le parti de gauche radicale Die Linke.

En Allemagne, les partis ayant accès au Parlement sont uniquement ceux qui ont obtenu au moins 5 % de toutes les secondes voix. En théorie, le Parlement accueille 598 députés, mais il arrive que certains partis obtiennent plus de députés par la voie directe que par la proportionnelle. Le nombre de sièges est alors augmenté. Depuis 2017, 709 députés y siègent. Ce sont eux qui élisent la chancelière ou le chancelier, dont le mandat dure 4 ans.

Les tendances

Les premières tendances donnent le parti Social-démocrate (SPD) en tête. « Les premières tendances sont très intéressantes et montrent que la démocratie est réelle en Allemagne. Le parti des Chrétiens démocratiques (CDU) qui était au gouvernement avec Mme Merkel a perdu des voix. Les Sociaux-démocrates sont en tête. Éventuellement, on aura 6 partis dans le gouvernement et seulement 5 dans le parlement. Aucun parti ne peut former un gouvernement tout seul, il va y avoir des coalitions.   Les résultats provisoires officiels commencent à tomber dans la nuit où très tôt le matin parce que, cette fois-ci, beaucoup de personnes ont voté par écrit et avec cela le décompte prend plus de temps », a expliqué Ulrich Meier Tesch, ambassadeur d’Allemagne en Guinée.

Changement de la politique extérieure

Durant 16 ans, Angela Merkel était chancelière en Allemande. Cette fois-ci, elle n’était pas candidate. Même si son parti le CDU arrivait à perdre face à son rival le SPD, le changement de gouvernement qui interviendrait, n’affecterait guère les grandes lignes de la politique extérieure, rassure M. Ulrich Meier Tesch.

« Les changements qui vont intervenir dépendent de la coalition des partis   qui vont former le gouvernement.  Mme Merkel était chancelière pendant 16 ans. Mais, en Allemagne si le parlement n’est pas d’accord le ou la chancelier (ère), il peut le ou la remplacer. Le changement dépendra finalement de la coalition qui peut-être de la gauche ou de la droite. Mais les grandes lignes ne vont changer surtout pas la politique extérieure. La coopération avec l’Afrique peut changer cela dépend quel parti va prendre les ministères Coopération et celui des Affaires étrangères. Mais une chose est sûre, on ne va pas laisser tomber l’Afrique. La question c’est plutôt est-ce qu’on va continuer au même niveau ou est-ce qu’on va le renforcer… », précise le diplomate.

Présent à cette soirée électorale, le chef de la délégation de l'Union européenne en Guinée se réjouit du bon déroulement du scrutin. « L'Union européenne c’est 27 pays qui sont tous importants. Quand le peuple allemand choisit son gouvernement cela intéresse tout le monde. Je suis content que tout soit bien passé. Il n’y a pas eu de mauvaise nouvelle. (…) Je suis sûr que quelque soit les résultats ce sera positif pour l'Europe. Parce que tous les pays concernés sont des fervents européistes qui défendent qui prend toute sa place dans le contexte international que ça soit dans la lutte contre le changement climatique, en terme de sécurité ou de promotion des valeurs universelles comme les droits de l’homme et la démocratie », a déclaré Josep Coll.

Couple franco-allemand

Cette élection est importante pour France, a précisé pour sa part l’ambassadeur Marc Fonbaustier. « Je crois que pour tous les européens et le monde en général, c’est une élection qui est très importante puisqu’elle va déterminer le nouveau pouvoir en Allemagne après l’ère d’Angela Merkel et certainement déterminer aussi des orientations pour l’Allemagne, notamment dans sa politique étrangère qui va être très importante pour tout le monde y compris en Afrique. Vous savez que le couple franco-allemand est très important dans la politique de la France », a indiqué le diplomate français en poste à Conakry.

 

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le 27 septembre 2021 09:05

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,