Tentative de trafic de carburant à l’agence EDG de Koundara ? Les faits, au-delà des spéculations

KOUNDARA- Un camion-citerne contenant du carburant, destiné à alimenter les groupes électrogènes de l’agence d’électricité de Guinée (EDG) de Koundara pour la desserte en électricité dans la commune urbaine a été saisi par la brigade spéciale de Conakry. Les faits se sont déroulés ce lundi 13 mai 2024, a appris Africaguinee.com.

D’après nos informations, dès après la saisie, l’engin a été confié à la douane de Koundara en attendant des vérifications auprès des responsables d’EDG et toutes les entités associées à la gestion du carburant.

Des sources locales confient à africaguinee.com qu’il s’agirait du démantèlement d’un réseau présumé de trafic de carburant entre EDG et une station-service de la place alors que Koundara est régulièrement confronté à des problèmes d’électricité.

Mais selon de sources sécuritaires basées à Koundara, c’est un manque d’informations qui a conduit à la saisie de ce camion-citerne incriminé. Contrairement à certaines spéculations, la citerne, prise dans une station-service de la place, ne serait nullement en train de faire du trafic de carburant appartenant à l’Etat.

 

Citerne Carburant, saisie et stationnée à la douane Koundara

« Le camion a été saisi par la brigade spéciale de Conakry dans une des stations de Koundara. Mais ce qu’il faut savoir, EDG a un dépôt de carburant pour stock qui peut contenir 15 000 litres. Mais à chaque fois qu’on envoie le carburant de Koundara c’est 25 000 litres, c’est la quantité par préfecture, je crois. Maintenant quand ils viennent dépoter les 15 000 litres au stock d’EDG, ils font un bon et partent dépoter le reste dans une des stations qui travaillent avec eux. A ce niveau, il y a un cahier d’engagement entre le directeur d’EDG et le chef de la station-service. C’est donc là-bas qu’ils vont dépoter les 10 000 litres pour garder. Un douanier de Koundara assiste à tout ce processus du dépotage à la station », selon une source sécuritaire contactée par africaguinee.com.

Maintenant, ajoute notre répondant, « si les 15 000 litres déportés au stock commencent à diminuer, l’agence d’EDG vient récupérer ce qu’elle a confié à la station partenaire pour alimenter son groupe. Il arrive des moments où le carburant d’EDG arrive en retard. Pour pouvoir continuer la fourniture de l’électricité à la ville, EDG vient faire un bon de commande auprès de la station afin de satisfaire la population. Et quand son carburant arrive, EDG procède au remboursement », confie la même source qui semble connaître le processus.

C’est loin d’une fraude ou d’une magouille, c’est juste qu’il y a eu manque d’information, insiste l’interlocuteur. « Vous savez, tout ce que l’Etat envoie pour les stations d’EDG, ça doit être dépoté à leur base. Si EDG doit envoyer une quantité dans une station privée, il faut que l’Etat soit en notifié. Mais si c’est par des arrangements entre le directeur d’EDG et le responsable de la station non en commun accord avec l’Etat, les agents en charge du contrôle vont penser que c’est pour détourner le carburant envoyé par l’Etat. S’il n’y a pas une bonne communication, les autres vont penser que c’est pour revendre. Et là, lorsqu’ils ont saisi le camion, on a monté tous les dossiers au niveau de la direction générale des douanes, ils ont une plateforme, le contrat qui lie la station à EDG, ils y ont mis le document. Mais si les agents de la brigade spéciale ne sont pas informés de l’existence de ce contrat de partenariat, ils vont penser que c’est un trafic, ou détournement de carburant payé par l’Etat à EDG. Mais puisque le dossier a été remis aux chefs hiérarchiques, ils ont essayé de tout vérifier afin de libérer le camion. Mais en attendant, ils ont décidé de garer le camion à la douane de Koundara. Mais depuis fort longtemps c’est comme ça qu’ils travaillent pour éviter la rupture de carburant. Mais pour la brigade, tout ce qui appartient à l’Etat, si c’est dépoter dans les stations privées, c’est suspect. C’est pourquoi ils ont mis la main sur le camion pour avoir plus de précisions », ajoute la même source.

Joint par africaguinee.com à propos de cette affaire, le premier responsable de l’agence d’EDG de Koundara n’a pas voulu communiquer.

Dossier à suivre

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

 Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le 13 mai 2024 17:50

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces