Regain d’insécurité à Koundara : le corps d’une adolescente découvert à Kandaida

KOUNDARA- Meurtre, cambriolages de boutiques, la préfecture de Koundara est frappée ces derniers jours par une insécurité inquiétante. Une situation qui est en train d’endeuiller des familles, causer des dégâts matériels et semer la psychose chez la population.

En moins d’une semaine, deux cas de meurtres ont été enregistrés dans la commune urbaine de cette ville transfrontalière située au Nord-Ouest de la République de Guinée.

La dernière victime de cette série de décompte macabre a été enregistrée dans la nuit du samedi à ce dimanche 07 mai 2023. Là, c’est une jeune fille de 17 ans qui a été tuée par des inconnus. Son corps a été retrouvé tout près du domicile de la victime au quartier Kandaida, dans la commune urbaine.

Joint au téléphone par un journaliste d’Africaguinee.com, le substitut du procureur du tribunal de paix de Koundara est revenu sur ce cas de meurtre.

 » Ce dimanche matin, j’ai été appelé par la gendarmerie m’informant la découverte d’un corps sans vie mais apparemment c’est un corps qui a été transporté. Le lieu du crime s’est passé ailleurs mais le corps a été transporté tout près du domicile de la victime. Il s’agit d’une fille handicapée âgée environ de 17 ans. Le corps a été transporté à l’hôpital parce qu’on n’a pas de médecin légiste pour procéder à l’autopsie. Le corps a été envoyé à l’hôpital préfectoral afin de constater les causes réelles du décès », a expliqué le procureur Abou Nantenin Konaté.

L’identité de la victime n’a pas été révélée. Sur son corps, des traces de violences ont été constatées sur la tête précise le parquet.

« Il y a de traces de violences sur la tête. On a l’impression que c’est un objet contondant qui a servi à lui administrer des coups. Il n’y a pas eu d’interpellations pour le moment. La police et la gendarmerie sont en train de mener les enquêtes afin de trouver des indices », a ajouté le procureur.

Selon le magistrat, la victime vivait seule dort seule dans sa chambre. Elle serait sortie de la maison sans que ses parents et proches ne soient au courant. C’est le matin, lorsque que son corps a été découvert que ses parents se seraient rendus compte qu’elle était sortie la nuit.

Le mardi 02 mai, à la suite de l’assassinat de dame Aissatou Lamarana Diallo, mère de trois enfants, les autorités préfectorales, communales ainsi que les services de sécurité ont tenu une réunion d’urgence pour prendre des mesures fortes. Ces dispositions visaient à réduire la montée grandissante de l’insécurité dans la commune de Koundara.

Contacté par un journaliste d’Africaguinee.com ce dimanche, le préfet de Koundara, Colonel Abdourahmane Keïta n’a pas souhaité s’exprimer sur cet autre cas de meurtre dans sa juridiction. Le maire de la commune urbaine, Mamadou Bailo Diallo lui également s’est inscrit dans la même logique.

 Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le 7 mai 2023 16:44

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_