Ramadan : la tension monte dans les ateliers de couture à l’approche de fête

CONAKRY- A l’instar de leurs coreligionnaires, les fidèles musulmans de Guinée devraient fêter l’Aïd El Fitr, le vendredi 21 avril. A l’occasion de cette fête qui marque la fin d’un mois de pénitence, les fidèles se parent de nouveaux habits. Dans les ateliers de couture à Conakry, l’affluence est au rendez-vous, les tailleurs travaillent H24. Plus la fête approche, la tension monte entre clients et couturiers. Reportage.

« Il y a une forte affluence de la clientèle. Beaucoup de citoyens envoient des tenues à coudre. Depuis le 15 du mois de Ramadan, nous travaillons 24/2 avec quelques heures de pause. Pour le moment, tout se passe bien. Les gens se plaignent de la conjoncture économique difficile, mais certains ont pu se chercher des tenues qu’ils ont envoyé chez nous ici pour coudre. Donc, c’est aussi une chance pour nous, car c’est dans ça que nous gagnons de quoi vivre. Certains clients qui viennent en retard, on est obligé de les refouler pour éviter des embrouilles », a expliqué ce maitre-couturier.

Mariam Diabaté est une cliente en colère. Venue récupérer ses habits de fête pour la troisième fois, son tailleur vient de lui donner un énième faux rendez-vous alors que la fête s’approche. « C’est la troisième fois que je vienne ici. Mais à chaque fois, mon tailleur me donne des faux arguments. Aujourd’hui encore, il me demande de rentrer et de revenir demain. Alors que j’ai envoyé mon complet depuis le début du mois de ramadan. J’ai fait tout ça là pour être à temps et malheureusement, je vais rentrer pour revenir demain matin encore », fustige cette cliente visiblement très remontée.

Rencontrée dans son atelier aux environs 1 heures 45 dans la nuit du lundi à mardi 18 avril, cette autre couturière travaille sans répit, jour et nuit. Objectif, satisfaire tous ses clients.

« A chaque fois qu’une fête approche, nous sommes actifs dans nos différents salons de couture pour coudre les tenues de fête. Nous travaillons même la nuit pour la satisfaction de nos clients. Nous sommes actifs, même s’il n’y a pas d’affluence de la clientèle comme l’année passée. Mais les quelques clientes qui viennent, il faut les satisfaire à temps. Donc, nous travaillons d’arrache-pied pour satisfaire toutes celles qui ont envoyé leurs tenues de fête chez nous ici », a-t-elle indiqué.

Adama Bènté Bah fait la broderie. Alors que la fête approche, elle ne cache pas la pression à laquelle elle fait face. « Nous faisons de la broderie pour homme et femme. Le prix dépend du modèle choisi par le client. Mais, il faut noter qu’on enregistre quelques difficultés avec les clients qui amènent tardivement leurs tenues, à 10 jours de la fête et qui tiennent coûte que coûte à entrer en possession de leurs habits avant la fête, alors que nous sommes submergées avec les tenues de fête d’autres clients qui nous mettent aussi la pression. Donc, voulant satisfaire le besoin de tous nos clients, cela nous rend la tâche très difficile. Mais nous faisons avec pour satisfaire tout le monde », a fait savoir cette couturière.

En Guinée, la fête de Ramadan est prévue le vendredi 21 avril 2023, selon le calendrier du secrétariat général des affaires religieuses.

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com 

Créé le 19 avril 2023 13:50

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces