Pêche : Lancement de la Campagne de Vulgarisation du Plan d’Aménagement et de Gestion des Pêcheries Maritimes Démersales et Petits Pélagiques 

CONAKRY-Le ministère de la Pêche et de l’Économie Maritime, à travers la Direction Nationale de l’Aménagement des Pêcheries (PAGPMD-PP 2024), a lancé ce mardi 28 mai une Campagne de Vulgarisation du plan d’Aménagement et de Gestion des pêcheries maritimes démersales et petits pélagiques. Le programme s’étendra jusqu’au 3 juin 2024.

Cette campagne vise à sensibiliser les pêcheurs et les acteurs locaux aux les nouvelles consignes et plans d’action du PAGPMD-PP 2024. Le but est de garantir une gestion durable et efficiente des ressources marines. La cérémonie a été présidée par la ministre de la pêche et de l’économie maritime, Fatima Camara. Elle explique l’objectif de cette campagne.

« Il faut rappeler que le ministère de la pêche est chargé entre autres, d’assurer l’aménagement des pêcheries, la conservation et l’exploitation des ressources biologiques marines, des eaux saumâtres et continentales. Pour atteindre ces objectifs, mon département élabore chaque année, un plan d’aménagement et de gestion des pêcheries. Il est important de savoir que le plan d’aménagement et de gestion des pêcheries, est un cadre juridique, institutionnel et de définition des politiques qui adoptent des mesures pour assurer la conservation à long terme l’utilisation durable des ressources halieutiques. Le plan d’aménagement et de gestion des pêcheries est un document de grande importance dont l’utilité n’est plus à démontrer à tous les niveaux.

En partant du chercheur aux gestionnaire de ressources, du distributeur de quotas aux agents de contrôle et aux professionnels il est élaboré de manière participative par le ministère chargé de la pêche en collaboration avec les organisations socioprofessionnelles de la pêche et les partenaires techniques du secteur. A ce titre, il est important voire nécessaire de vulgariser le contenu du document à toutes les parties prenantes afin de mieux se l’approprier pour éviter la pêche illicite non déclarée et non réglementée », a-t-elle expliqué.

La ministre a remercié les services et les partenaires de son département et les a invités à tout mettre en œuvre pour la réussite de cette campagne de vulgarisation.

« Je saisis cette occasion solennelle, pour remercier et féliciter les services techniques du ministère, les professionnels du secteur et les partenaires pour leur participation dans le processus d’élaboration du plan d’amélioration et de gestion des pêcheries de 2024. Je les invite à coopérer quant à sa mise en œuvre. La réussite de la campagne de pêche de 2024, dépendra du respect des différentes mesures de gestion adoptées pour le plan d’aménagement par tous les pêcheurs et sociétés ayant obtenu une autorisation de pêche. J’interpelle chaque acteur, chaque cadre du secteur de la pêche, au respect des mesures communes de gestion adoptées pour cette année afin de parvenir à l’atteinte de nos objectifs. Exploitons nos ressources suivant les bonnes mesures de gestion de ces ressources pour les générations actuelles et futures. Au nom du président de la République, de son premier ministre, je déclare solennellement lancée la campagne de vulgarisation du plan d’aménagement et de gestion des pêcheries maritimes de 2024″, a-t-elle dit.

De son côté, Jeanne Damey Directrice nationale de l’aménagement des pêcheries a insisté sur le but de cette campagne de vulgarisation.

« La vulgarisation est une phase nécessaire parce que bien avant l’élaboration du plan d’aménagement, nous passons par des phases de concertation avec toutes les parties prenantes, c’est-à-dire les professionnels du secteur de la pêche. Et donc, lorsqu’on finit l’élaboration du plan, il faut qu’ils (tous les acteurs) soient au courant des mesures qui ont été prises afin de mieux les mettre en pratique. Donc, c’est pourquoi aujourd’hui nous sommes sur le lancement de la campagne de vulgarisation. L’intérêt c’est de permettre aux pêcheurs de connaître ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. Et vous n’êtes pas sans savoir que le secteur de la pêche est dominé par une personne disons analphabète. Donc lorsque nous partons sur le littoral, nous vulgarisons le contenu du plan en langue nationale pour que les pêcheurs puissent mieux comprendre.

Aujourd’hui, ce n’est que l’atelier de lancement et dans les différents ports et débarcadères, nous allons le faire en langue nationale, donc cela va plus les faire comprendre ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire afin de ne pas commettre la pêche illicite non déclarée et non réglementée. Après la campagne de vulgarisation du plan, nos ressources seront bien gérées parce que nous, à l’aménagement, c’est pour gérer la ressource lorsque nous faisons la planification de ce qui doit être pêché, il faut que les pêcheurs soient dans les limites de ce qui a été programmé pour que nos ressources puissent être bien gérées. Parce que lorsqu’on parle de ressources, ce n’est pas seulement pour cette génération, mais c’est aussi pour la génération future », a-t-elle souligné.

Présent à cette cérémonie, Sory Doumbouya président de la confédération nationale des pêcheurs de Guinée (CONAPEG) se réjouit de cette initiative du ministère de la pêche et de l’économie maritime.

« Nous sommes très contents de participer à cette initiative parce que cette campagne a pour but de favoriser la bonne compréhension des mesures d’aménagement pour une meilleure exploitation de nos ressources en vue d’éviter la pêche illicite, non déclarée et non règlementée. Cette campagne va nous permettre de comprendre beaucoup de choses pour éviter de tomber dans les choses qui sont introduites« , a-t-il dit.

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 29 mai 2024 12:16

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_