Moscou : Dr Dansa Kourouma prône les mérites de la diplomatie parlementaire comme puissant levier de la coopération entre les États

Le Conseil National de la Transition sous le leadership de son Président, est présent aux grands rendez-vous parlementaires à travers le monde. C’est dans ce cadre que Dr Dansa KOUROUMA, à la tête d’une forte délégation de l’organe législatif de laTransition, prend part depuis le samedi 18 mars 2023 à Moscou, à une rencontre entre des Parlementaires Russes et Africains.


Cette initiative de la Duma d’Etat vise à renforcer la coopération parlementaire avec les pays africains avec à la clé, la formation d’un monde multipolaire.

Dans la capitale russe, le Président du CNT a abordé les difficultés qui minent la coopération et la sécurité mondiale. Dr Dansa KOUROUMA milite pour un rôle accru des parlementaires pour inverser la tendance.

Au cours de cette conférence consacrée au développement de la coopération russo-africaine, le Président du CNT s’est exprimé sur le thème : « soutien parlementaire au développement de la coopération scientifique et à l’éducation ».

Dr Dansa KOUROUMA, après avoir rappelé le contexte d’accession de la Guinée à la souveraineté nationale, dira que la Russie a été l’une des toutes premières puissances à apporter son soutien à la Guinée dès les premières heures de son indépendance. Il dira aussi ceci « je vois, dans le choix du thème de cette réunion, la préoccupation universelle partagée, qu’en matière de développement de la coopération scientifique et éducative, les parlements ont un rôle primordial et particulier, disons crucial, à jouer pour soutenir leurs gouvernements, qui ont en charge l’organisation et la gestion des travaux de recherche scientifique et technologique ».

Le Président du Conseil National de la Transition, est convaincu que la coopération interparlementaire est un autre moyen puissant de création d’aires de développement de la coopération entre différents pays et dans tous les domaines.
La science et l’éducation constituent les fondements du progrès et du développement économique et social.
La réflexion sur les modalités de développement de la coopération scientifique et éducative et de l’éducation pourrait, entre autres, porter sur :
– La formation et le renforcement des capacités des enseignants et le développement des ressources éducatives ;
– Le développement de formations diplômantes dans les domaines scientifiques et éducatives ;
– Le déploiement d’universitaires, experts internationaux auprès des universités et instituts des pays africains ;
– La mise en place des campus et centres culturels russo-africains ;
– Le développement et le soutien à des pôles universitaires ;
– La mise en place et l’équipement de centres d’études, de développement technologique et de recherches fondamentales et appliquées ;
– Le développement et la promotion du numérique, de la technologie de l’information et de la communication dans les domaines de la science et de l’éducation.

Par ailleurs, cette rencontre réunit des délégations parlementaires africaines, des ambassadeurs et des autorités du pays d’accueil.

À rappeler que l’un des défis du moment, c’est l’élaboration d’une approche unifiée du cadre juridique dans des domaines tels que la santé, l’éducation, la science, la technologie…

Cellule de communication du CNT

Créé le 20 mars 2023 14:26

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces