Mariam Sall, « malvoyante », mémorise le Coran en 2 ans : A la rencontre d’une fille au parcours atypique…

CONAKRY-Mariam Sall est malvoyante. Cette jeune fille originaire de Dalaba vit avec ce handicap depuis son jeune âge. Malgré tout, elle ne s’est pas laissée abattre dans le combat pour la formation. Titulaire d’une licence en journalisme à l’université Mercure, Mariam Sall a le coran en tête. Mieux, elle maîtrise son interprétation. A la rencontre d’une fille au cours extraordinaire.

Calme et pondérée, cette diplômée a aujourd’hui la vingtaine. Elle participe à des conférences islamiques organisées à Conakry et partage son savoir. A cœur ouvert, elle a accepté de retracer son parcours scolaire, universitaire tout comme sa formation coranique.

« Tout d’abord, je tiens à vous dire que je suis malvoyante depuis mon enfance. Mais cela ne m’a pas empêchée de poursuivre mes études scolaires et supérieures. J’ai donc fait mes études primaires à Dalaba, puis je suis venue à Conakry pour poursuivre mes études secondaires et universitaires. Aujourd’hui, je suis diplômée en journalisme. Dans mon parcours scolaire et universitaire, j’ai rencontré de nombreuses difficultés qui ont renforcé mon courage pour pouvoir surmonter les défis. Car il y a toujours des obstacles à surmonter. C’est en 2022 que j’ai terminé mes études supérieures« , confie-t-elle.


Parallèlement à ses étude scolaires et universitaires, Mariam Sall a étudié le Coran, le livre sacré de l’islam. Elle le mémorise et maîtrise son interprétation. Mais comment cela a-t-il été possible ? « Malgré mon état, je mémorise parfaitement le Saint Coran et je maîtrise son interprétation, mais avec beaucoup de difficultés. Parce que même ceux qui ont la vue ont des difficultés à mémoriser le Coran. Mais pour mon cas, après les cours à l’université, je me rendais chez mon maître coranique et il lisait la page pour moi plusieurs fois. J’enregistre sa voix avec mon téléphone pour pouvoir réécouter et lire correctement. C’est comme ça que j’ai fait pour mémoriser l’intégralité du Coran et cela pendant 2 ans« , a-t-elle indiqué.


Cette jeune fille qui force l’admiration est un exemple de courage, d’endurance et de persévérance. Mariam Sall lance un appel à l’endroit des jeunes. « Je demande aux jeunes filles et garçons de prendre les études coraniques et de langues étrangères au sérieux, car elles peuvent les aider dans la vie et à l’au-delà« , a-t-elle lancé

A suivre…
Mamadou Yaya Bah
Pour Africaguinee.com 

Créé le 2 avril 2024 06:41

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces