L’ex DG de la police confie : « Quand on dit Général Bafoé c’est la peur au ventre, or… »

MECQUE-Pour la deuxième année consécutive, le Général à la retraite Ansoumane Camara dit « Bafoé » a effectué la Oumra, petit pèlerinage dans les lieux saints de l’islam. C’est un homme clef du dispositif sécuritaire sous le régime d’Alpha Condé, déchu le 05 septembre 2021.

Aujourd’hui à la retraite, l’ancien Directeur Général de la police, accusé à tort ou à raison d’avoir joué un rôle dans la répression contre les manifestants sous le régime reversé, consacre le clair de son temps à prêcher la bonne parole, l’unité et l’entente entre les guinéens. Comme le témoigne cette conversation qu’il a eue depuis les lieux saints de l’islam avec le vice-ministre en charge du Culte, Elhadj Ibrahima Ousmane Bah, un de ses camarades de promotion.

L’ancien contrôleur général de Police a prêché l’union et la cohésion des guinéens. Il affirme que s’il a pu accomplir ce devoir religieux dans les lieux saints, c’est grâce au secrétaire général adjoint des affaires religieuses et au président de la transition qui lui ont facilité le déplacement.

« Grâce à Dieu, grâce au président Mamadi Doumbouya, l’année dernière j’étais là pour le premier pèlerinage. Grâce à toi (Elhadj Ibrahim) j’ai aimé l’islam, j’ai aimé ce pays (l’Arabie Saoudite). Ce que j’ai vu ici l’année dernière m’a encore poussé à rééditer. C’est toi qui m’a donné le visa. J’ai vu beaucoup de jeunes ici.  Je voudrais profiter pour m’adresser à mes amis officiers supérieurs généraux qui sont retraités et qui ont les moyens, qui sont à la maison, de venir…Ici quand tu viens, même si tu es malades, tu vas guérir. Moi la dernière maladie qui m’avait fatigué, quand je suis venu c’est comme si je venais de renaître. Ce qui reste claire, Dieu n’est pas loin d’ici. Tout ce que tu dis, il prend », a indiqué l’ancien DG de la Police nationale.

Poursuivant, il a demandé à Dieu de donner la santé à tout le peuple de Guinée : « Je prie Dieu d’accorder la santé au peuple de Guinée, de nous amener la paix, l’entente (…) Quand on dit Général Bafoé, c’est Hamdallaye Pharmacie, Gnariwada, Bomboli…, c’est la peur au ventre. Ils disent que c’est le bourreau et se demandent : « est-ce que lui il prie ?’’ Or je suis né de père et mère musulmans. C’est pour dire que, peut-être que nos missions peuvent nous amener à des chemins que Dieu nous a tracés pour un temps mais pas pour le tout le temps… », déclare l’officier.

Et de poursuivre : « C’est ce que je disais tout le temps à mes éléments. La population se révolte momentanément, mais après les citoyens se retrouvent. Je n’ai jamais du un peulh, un malinké ou un konianké à la mosquée, l’imam dit Allah Akbar et quelqu’un se retire…nous croyons au même Dieu. Vous m’avez aidé à avoir le visa, c’est un de mes petits (peulh) qui m’a aidé à avoir le billet. Dieu est fait ainsi », enseigne l’ancien Directeur Général de la Police.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 23 avril 2023 17:59

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_