Lady Gaga, déprimée, s’est « sentie mourir »

th-5

Critiquée, fatiguée, surmenée, la Gaga nous fait un coup de Calgon. Qu'on se rassure : elle devrait vite s'en remettre.

En janvier, on révélait que Lady Gaga frôlait la crise de nerfs : l'artiste vient elle-même de confirmer l'info dans une interview accordée à la revue Harper's Bazar, où elle revient dans les moindres détails sur son passage à vide. "Je suis devenue très déprimée à la fin de l'année 2013, explique-t-elle. J'étais en colère, cynique, et je traînais comme une ancre une tristesse infinie partout où j'allais. Je n'avais tout simplement pas la force de me battre. Je ne me sentais pas capable de me défendre une énième fois."

À l'époque, la chanteuse, à peine remise d'une opération à la hanche, était sous le feu des critiques : son nouvel album Artpop n'a pas fait l'unanimité, loin de là, et se retrouvait fortement concurrencé par les nouveaux opus de Miley Cyrus ou encore de Beyoncé. On découvre alors une Gaga aigrie, sur la défensive, accusant pêle-mêle publiquement son équipe et son entourage, regrettant de n'être plus qu'une machine à cash, demandant pardon à ses fans… Les fausses notes s'accumulent pendant que certains annoncent déjà la chute de la diva.

Une déprime qui tombe à pic

"J'ai vraiment senti que j'étais en train de mourir, reconnaît-elle dans les colonnes du Harper's. Le 1er janvier, je me suis réveillée, j'ai encore pleuré, je me suis regardée dans le miroir en me disant : je sais que tu ne veux pas te battre… mais tu ne vas pas survivre à cette dépression." Avant de trouver la force de faire surface à nouveau. "Je me suis dit : peu importe ce qui reste, même une toute petite étincelle de lumière, tu la trouveras et tu la multiplieras. Il le faut pour toi, ta musique, tes fans et pour ta famille."

Un mois après avoir touché le fond, Lady Gaga se dit déjà remise de ce gros coup de pompe, sexy et rayonnante en une du Harper's Bazar. Une résurrection médiatique très rapide et surtout bien rodée selon les classiques du showbiz: après les malheurs, les critiques et les attaques, le retour de la combattante est annoncée, la success-story peut repartir… voilà une déprime qui tombe à pic pour expliquer une communication jusqu'ici un peu brouillonne et une sortie d'album chaotique qui ont perturbé les fans. On tourne vite la page, et on passe à un autre épisode…

Une tournée très attendue

Une chose est sûre : l'année 2014 commence mieux que 2013. Lady Gaga vient de signer un contrat juteux comme égérie glamour de la marque Versace, ce qui prouve qu'elle a recouvré la force de trouver un stylo pour encaisser son chèque, même si elle s'effondrait au fond de sa couette. Son dernier album, si discuté, s'est tout de même écoulé à 1,7 million d'exemplaires dans le monde, un score loin de ses premiers succès, certes, mais pas non plus cataclysmique au point de vouloir se laisser dépérir. Plus encourageant encore : son aura reste intacte si on se réfère à l'engouement suscité par sa prochaine tournée européenne, prévue à partir de septembre prochain après une série de concerts aux États-Unis. Les premiers billets pour la tournée Artpop Ball Tour se sont d'ores et déjà littéralement arrachés en Grande-Bretagne et en France, où la chanteuse a prévu de s'arrêter deux soirs, fin octobre, au Zénith de Paris. En seulement une heure de vente, tout est parti. La Gaga connaît la musique : elle sait qu'il faut avant tout durer, et donc choyer et fidéliser son public, ses fameux "little monsters" comme elle a baptisé ses fans. Et sur ce terrain-là, elle est encore imbattable.

Source: le point.fr

Créé le 12 février 2014 12:23

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces