Azaya sort de sa réserve : « Je ne suis auteur d’aucune forme de violence à l’endroit de mon épouse… »

azaya-bint

CONAKRY-Alors qu’il est accusé de « violence conjugale », l’artiste guinéen Azaya, « Mamady Kamissoko » son nom à l’état civil, est sorti de sa réserve pour, dit-il, « rétablir la vérité ». L’auteur du célèbre tube « la Guinée est un paradis » dénonce une campagne d’accusations et de diffamation portée sur sa personne.

« Ces accusations fallacieuses ont eu un sérieux impact sur ma famille, mes proches et mes fidèles fans (…). Je porte à la connaissance de l’opinion public, que je ne suis auteur d’aucun fait répréhensible, d’aucune forme de violence à l’endroit de mon épouse envers qui je porte un amour incommensurable. J’aime ma femme et pour rien au monde je ne me permettrai de porter atteinte à sa dignité de femme », a précisé celui qu’on surnomme le « Messie de la musique mandingue ».

Lire aussi-Guinée: A la rencontre d’Azaya, le « Messie » de la musique mandingue…

La star soutient qu’elle est une personne pacifique. « C’est de notoriété publique. Je prône la paix et la cohésion autour de moi. Mon art a toujours été un moyen de sensibiliser tout un chacun au respect, la valorisation et la défense des femmes. Les personnes qui se livrent à la propagation de fausses informations, tentent tout simplement de ternir mon image, perturber mon couple et compromettre ma carrière ».

Il prévient qu’il ne se laissera pas entrainer au cœur de la vindicte populaire sur les réseaux sociaux. « Je m’attèle à rassurer mon épouse dans cette période de turbulence et protéger ma famille », a-t-il mentionné dans une déclaration.

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 1 mai 2024 10:45

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces