Koundara : Inauguration d’un Réseau d’adduction d’eau potable à Madina Badiar…

322975584_8387942181280638_7485642846656271490_n

KOUNDARA- C’est grand un ouf de soulagement pour les habitants du district de Madina Badiar, situé dans la sous-préfecture de Saréboïdo, préfecture de Koundara. Fini la dure corvée à laquelle sont confrontés les femmes et les enfants dans la difficile quête d’eau potable. Désormais, cette localité dispose d’un Réseau d'adduction d’eau potable. Il a été inauguré ce vendredi 30 décembre 2022, en présence des autorités préfectorales, communales, ainsi que des ressortissants et résidents de ladite localité.

Perchée sur les hauteurs du mont Badiar, entre cours d’eau et savane arborée, le district de Madina Badiar se trouve à 15 min à vol d’oiseau du chef-lieu de la sous-préfecture de Sareboidho, l’une des six (6) sous-préfectures que compose la préfecture de Koundara.

Ce Réseau d'adduction d'eau potable qui a fait l'objet d'inauguration en ce 30 décembre est une initiative portée par les Associations « Madina Badiar Action et Développement (MABAD) » basée en France et l’Association pour le Développement de Madina Badiar (ADEMAB) domiciliée à Conakry avec l’appui des partenaires techniques et financiers : la Coordination des Associations Guinéennes de France [CAGF] et Le Réseau d’Expertise en Appui au Développement [RExAD]. 

Ce bijou flambant neuf comprend une Cuve d’une capacité de 30 000 litres d’eau, installée sur un château d’eau d’une hauteur de 6 mètres ; avec un débit de 7 m3 /h, un réseau de distribution de 10 Km de tuyauteries pour 1 500 ménages couverts. Le tout alimenté par une centrale solaire de 4 200 Watt.

Les travaux de réalisation de ce projet d’adduction d’eau potable (AEP) pour la communauté villageoise ont duré 18 mois. Il a été financé à hauteur de 80 000 euros dont 80% par les partenaires financiers (La Métropole de Lyon, l’Eau du grand Lyon et l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse) et 20% de participation communautaire.

« La cérémonie à laquelle vous avez l'honneur de participer aujourd'hui est l'inauguration d'un Réseau d'adduction d'eau potable. Ce bijou représente une ressource, un vecteur de développement socioéconomique pour le district de Madina Badiar, les différentes associations de sa diaspora et les populations bénéficiaires. Cette réalisation est le résultat de plusieurs efforts conjugués des fils et filles résidents et ressortissants du district de Madina Badiar » a déclaré Mamadou Sarifou Diallo porte-parole des notables du district. 

L'eau est source de vie. Rien n'est possible sans l'eau, a rappelé le maire de la commune rurale de Saréboïdo. « Nous remercions tous les fils ressortissants et résidents du district de Madina Badiar. L'eau est une denrée indispensable à la vie des êtres vivants. Parmi les 14 districts que composent la Commune Rurale de Sareboidho, Madina Badiar est le premier à réaliser une telle infrastructure grâce à ses fils ressortissants et résidents. Nous sommes contents d'eux et nous les remercions " a déclaré M. Ibrahima Boiro, président du CRD de Sareboidho.

L'inauguration tant attendue par les populations s'inscrit en droite ligne de la vision de développement intégré et durable des populations de Madina Badiar et de Koundara en général. Il est également en conformité avec la politique des autorités de la transition et du gouvernement, à sa tête le Colonel Mamadi Doumbouya, pour le développement de l'hydraulique villageoise incluant l'amélioration de la desserte en eau potable en milieu rural tout en préservant l'environnement, a souligné le président de l’Association Madina Badiar Action et Développement (MABAD) dans son discours.

L’édification de cet ouvrage se justifie à plus d’un titre, selon ses dires. « L’approvisionnement en eau potable des 5000 habitants qui composent cette localité se faisait à travers notamment les 3 forages équipés de pompes à motricité humaine aménagés en 1985. Au vu de l’étendue des besoins en eau potable, le nombre de forages étaient nettement insuffisant. Les femmes et les enfants qui ont la charge de la corvée d’eau étaient alors obligés de parcourir des longues distances à la recherche d’eau sous une chaleur de 40˚C ou recourir à l’eau des rivières en tarissement très avancé. En outre, l’usage de l’eau des rivières, non potable à la consommation humaine est à l’origine de maladies hydriques observées au sein de la population du district.

Ainsi, l’installation de ce système d'adduction d'eau potable va permettre d'assurer aux populations de Madina Badiar, un approvisionnement régulier en eau potable, de réduire les pathologies liées à une qualité insuffisante de l'eau, d’améliorer l’hygiène de vie, de soulager les femmes et les enfants de la corvée d’eau. Les femmes pourront s’occuper alors pleinement de leurs activités génératrices de revenus et les enfants, notamment les jeunes filles, de poursuivre une scolarité normale. 

L’expérience de Daralabé, un secteur rural dans la préfecture de Labé en est un exemple éloquent, deux ans après l’inauguration de son adduction d’eau, la quasi-totalité des foyers étaient abonnés pour un branchement privé" a déclaré Monsieur Amadou Kouly Diallo, président de l’Association Madina Badiar Action et Développement (MABAD). 

Le Secrétaire Général chargé des collectivités, représentant le préfet de Koundara, a remercié les initiateurs et porteurs de ce projet ainsi que les populations de Madina Badiar pour avoir réalisé une prérogative, qui selon lui, revient à l’Etat. Ceci, dit-il, prouve à suffisance que les jeunes, femmes, sages, bref les ressortissants de Madina Badiar sont unis. 

« Monsieur le préfet est content de vous, Madina Badiar. Ça n'a pas encore fait trois mois qu'on était venu ici remettre un montant à deux groupements de femmes pour fructifier leurs activités. Le constat sur le terrain a démontré que ces femmes ont utilisé judicieusement ces montants. Ça veut dire que nous avons l'œil sur vous. Que Dieu nous donne les moyens de vous accompagner davantage.

L'eau c'est la vie. Le bijou qu'on vous a donné, on vous demande de très bien l'entretenir pour ne pas que tout ce travail abattu soit vain. Il revenait à l'Etat de faire ce que ces jeunes ont réalisé. Mais l'Etat ne peut pas tout faire, c'est pourquoi nous invitons à en prendre soin dans l'intérêt supérieur de Madina Badiar », a déclaré Ferimba Coulibaly Secrétaire Général des collectivités locales.

La cérémonie a pris fin par la coupure du ruban inaugural, la visite du château et le lancement de l’eau dans les robinets.

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le 31 décembre 2022 12:00

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

Logo Fondation orange