Insécurité à Conakry : Un étudiant abattu par des bandits à Sangoyah…

Mohamed Soumah

CONAKRY-Un jeune homme de 21 ans a été abattu par des bandits armés dans la nuit du mercredi à ce jeudi 20 octobre 2022, à Sangoyah 3ème porte, dans la commune de Matoto. 

Mohamed Soumah, c'est le nom de la victime. Il était étudiant en licence 3 économie à l'université Général Lansana Conté de Sonfonia. Des bandits armés de fusils d’assaut ont ouvert le feu sur lui à bout portant devant ses parents biologiques impuissants. 

A Sangoyah 3ème porte, (Mosquée Baldé) chez de la famille de la victime, l'émotion est vive. Parents, proches et amis pleurent un jeune pieux arraché à l'affection de ses parents à la fleur de l'âge. Amara Soumah est le papa de la victime. Il témoigne.

"C'est aux environs de 3 heures du matin que les bandits sont venus au nombre de huit (8) personnes. Cinq sont restés derrière ma cour et trois sont rentrés. Ils ont cassé la porte cadenassée, la deuxième en vitre ils l'ont cassée également. Certains de mes enfants regardaient la télé. Celui qui a été tué, lui dormait quand les bandits entraient. Quand il s’est levé en sursaut, il s’est mis à crier en disant : " les bandits sont là ". Son frère qui l'a réveillé a saisi un morceau de bois pour chasser les assaillants mais il n'a pas pu. Le bandit a avancé d'un pas et lui a dit" si parles maintenant, je te tue". Dès qu'il a parlé, le bandit a tiré sur lui à bout portant sur l'épaule. Le petit est tombé. 

Lorsqu'il est tombé, on est parti le prendre pour l'amener à l’hôpital du PA (Poste d'appui) du camp militaire. Ils ont fait les premiers soins. Après là-bas on l'a amené à l'hôpital Ignace Deen où on nous a dit qu'il n'y a pas de place. De là-bas nous sommes allés au Camp Samory où il a rendu l'âme ", a expliqué Amara Soumah papa du défunt. 

Mama Asta Sylla, mère du défunt, est encore inconsolable. Elle lance un appel aux autorités. "Je demande aux autorités de renforcer notre sécurité", a-t-elle lancé en larmes.

Dans la famille, personne d'autre n'a été blessé. Les assaillants n'ont pris que le téléphone portable du jeune étudiant qu'ils ont tué, selon le père de famille qui précise qu'à sa connaissance son fils n'aurait pas d'antécédents avec des individus. 

"A ma connaissance il n'avait pas d'antécédents avec quelqu'un d'autre. C'était un jeune qui sort de la maison et reste dans la cour pour lire le Coran. Après ici il part à la mosquée. Même hier on a mangé ensemble", a déclaré Amara Soumah, douanier à la retraite. 

Ce père de famille déplore l'insécurité grandissante dans la ville de Conakry. "On n'est pas en sécurité. L'Etat doit nous aider car on n'est pas en sécurité surtout dans la zone de Sangoyah", a lancé M. Soumah.

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le 20 octobre 2022 13:05

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm