Incendie meurtrier à Labé : Témoignages émouvants sur la mort tragique de Salématou et Maimouna Bangoura

mere_des_victime

LABE-On en sait davantage sur l'origine de l’incendie survenu dans la nuit du vendredi à samedi 31 décembre 2022 au quartier Kouroula, dans la commune urbaine, coûtant la vie à deux jeunes filles.

Selon la famille sinistrée, c’est un court-circuit qui est à l’origine de ce drame. Salématou et Maimouna Bangoura, âgées respectivement de 06 et 07 ans, élèves en première année ont péri dans les flammes. Dans la famille endeuillée, c'est la consternation totale. Le père des victimes sous le choc, revient sur les circonstances dans lesquelles la triste nouvelle lui est parvenue alors qu’il était sur le terrain des opérations.

« Je n'étais pas à la maison. J'ai été choisi par le service pour coordonner la planification de la fête de fin d'année pour la nuit d'hier. Donc, on était là-bas. Aux environs de 23 heures-minuit, j'ai reçu un coup de téléphone de la part de monsieur Barry, mon concessionnaire m’informant que le bâtiment a pris feu. Il m’a demandé d'alerter les sapeurs-pompiers. Aussitôt, ils ont pris le véhicule pour venir, mais à leur arrivée le feu avait pris une grande ampleur. Donc, ils n'ont pas pu sauver les enfants qui étaient à l'intérieur. Salimatou Bangoura et Maïmouna faisaient la première année », explique sous le choc, le commissaire principal Bangoura Abdoulaye de la direction régionale de la sûreté de Labé.

La concessionnaire Hadja Tiguidanke Barry, ancienne vice maire de Labé est dépassée par ce qu'elle vient de vivre. Elle indique que l’incendie a été provoqué par un court-circuit.

« C'est quand le courant est revenu vers minuit, il y a eu un court-circuit au niveau de l'appartement de derrière. Madame Bangoura était à l’intérieur avec quatre de ses enfants, son mari qui est policier était au service. Quand le feu s'est déclaré, elle a fait sortir les enfants qui étaient dans sa chambre, quand elle a voulu retourner pour récupérer les deux autres enfants dans leur chambre, le feu avait pris tout le bâtiment. Elle a crié au secours, c'est comme ça que nous avons compris que le bâtiment a pris feu.

Nous sommes sortis immédiatement, mais on ne pouvait rien faire, il n'y avait aucun passage, rien n'a été sauvé. Ils ont appelé les sapeurs-pompiers qui ont dit qu’ils n'avaient pas d'eau. Ils sont venus faire quelques tours et nous ont dit que le camion est tombé en panne dans notre cours ici. Les gens ont fourni beaucoup d'efforts, mais ils n'ont pas réussi à sauver quelque chose. Les tôles sont en aluminium, elles se dilataient et coulaient », a témoigné Hadja Tiguidanké Barry.

La mère des victimes est inconsolable. « Je suis venue par la fenêtre pour appeler Salimatou qui a répondu, j'ai appelé Maïmouna qui a aussi répondu. Lorsque je leur ai dit que viens les sauver, elles m’ont répondu qu’il y avait le feu à la porte. Mais elles espéraient que j’allais venir. Hélas, je n’ai pas pu…C'est par après les sapeurs-pompiers sont venus », a expliqué en larmes madame Bangoura.

Thierno Oumar Tounkara 

Pour Africaguinee.com 

Créé le 31 décembre 2022 14:43

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces